5 conseils sur l’accessibilité qui rendent le web meilleur pour tous

Raisa Cuevas Mai 2019 Mobile, Search

Voici quelques conseils concrets pour mieux cerner et satisfaire les besoins d’accessibilité des utilisateurs web.

Chaque année, la Journée mondiale de sensibilisation à l'accessibilité a lieu le 16 mai, mais ce thème mérite plus que 24 heures d'attention. La population mondiale en situation de handicap représente plus d'un milliard de personnes et un pouvoir d'achat supérieur à 6 billions de dollars1. La sensibilisation à l'accessibilité grandit, et de nombreuses entreprises réalisent des progrès notables dans ce domaine. De nombreuses zones d'amélioration demeurent cependant : le score d'accessibilité moyen sur le web n'est que de 64 sur 100 avec 59 653 607 erreurs d’accessibilité sur un million de pages d'accueil, soit une moyenne de 60 par page2.

Même si vous avez de bonnes capacités motrices, cognitives, visuelles ou auditives, vous devez tenir compte des différents besoins des utilisateurs. Certains préjugés peuvent limiter notre capacité à créer des sites web qui fonctionnent mieux pour tous, à moins de faire l'effort de mieux comprendre la diversité de besoins et les problèmes d'accessibilité qu'ils sont susceptibles de rencontrer3.

Un produit ou un service, conçu en tenant compte de l'accessibilité, offre des avantages à tous les utilisateurs4. Voici 5 conseils pour vous aider à améliorer l'accessibilité de votre site web et l'expérience en ligne pour tous.

#1. Aidez les utilisateurs à parcourir votre site grâce à une mise en page claire

À l'échelle mondiale, on estime qu'environ 1,3 milliard de personnes vivent avec une forme de déficience visuelle5. Or, une étude sur un million de sites indique que le problème d'accessibilité le plus fréquent est lié à un manque de contraste6.

Concevoir pour l'accessibilité et en tirer des bénéfices pour tous

Pour simplifier la vie de ces utilisateurs, il est important de définir des tailles de police appropriées et un contraste suffisant des couleurs7. Par la même occasion, vous permettrez à tous les utilisateurs de naviguer plus aisément sur un écran mobile, car il n’est pas toujours facile de lire des contenus dans une police petite, voire illisible, en situation de mobilité.

#2. Utilisez un langage simple et concis

Les utilisateurs n’ont pas tous les mêmes capacités cognitives et aptitudes à la lecture. Et si l'anglais est probablement la langue dominante sur le web, il n'est pas parlé ni compris partout dans le monde. Faites en sorte de produire des contenus aussi clairs et concis que possible pour que les utilisateurs les comprennent et les assimilent facilement. Employez un langage simple et tâchez d'éviter les termes trop techniques ou spécialisés8.

Grâce à une mise en page et des titres clairs, les utilisateurs pourront mieux comprendre la hiérarchie des contenus et où ils se situent sur la page. Cette démarche favorise également vos actions de SEO en aidant les moteurs de recherche à identifier les éléments importants.

Les utilisateurs mobiles disposent souvent de peu de temps pour assimiler les informations. C'est pourquoi nous vous recommandons d'afficher votre proposition de valeur dans la partie au-dessus de la ligne de flottaison. En prime, vous boosterez vos taux de conversion.

#3. Facilitez la saisie des données pour satisfaire le plus grand nombre

Les personnes dont la dextérité est limitée ont souvent du mal à saisir du texte sur leur mobile. Comme elles sont amenées à fournir des données sur de nombreux sites, il est important d'utiliser des formats qui leur simplifient la tâche9. Par exemple, vous pouvez afficher un clavier numérique lorsque l'utilisateur doit saisir des chiffres, et proposer des options développées ou des champs avec saisie semi-automatique au lieu de listes déroulantes.

Faites en sorte que les utilisateurs n'aient pas souvent besoin de saisir des termes de recherche. Ce sera bénéfique pour tous, qu'ils souffrent d'une déficience ou non. La saisie vocale fait partie des fonctionnalités qui ont été développées pour des raisons d'accessibilité avant d'être déployées auprès du grand public10. N’hésitez pas à la proposer sur votre site.

#4. Concevez des pages qui se chargent rapidement pour pallier les problèmes de connexion

Au niveau mondial, les connexions lentes et instables constituent un problème d'accessibilité important. Dans de nombreux pays, le mobile est aujourd'hui plus répandu que l'ordinateur, et la faible bande passante ne facilite pas l'accès des utilisateurs aux données11.

Pour les entreprises et les marketeurs, la solution consiste à concevoir des pages qui se chargent le plus rapidement possible, puis à optimiser régulièrement la vitesse de leur site mobile. Ils peuvent ainsi garantir une meilleure expérience aux utilisateurs et accroître considérablement le nombre de conversions.

#5. Soutenez les technologies d'assistance propres à votre plateforme

Comme les différentes méthodes de saisie proposées (tactile, clavier et souris), les technologies d'assistance permettent d'accroître, de maintenir ou d'améliorer les capacités des personnes souffrant d'un handicap. Elles incluent, par exemple, les lecteurs d'écran, les systèmes de grossissement des caractères et les appareils auditifs.

Pour répondre aux besoins des utilisateurs souffrant d'un handicap moteur et visuel (mais aussi des utilisateurs mobiles), les zones cliquables doivent être suffisamment grandes et accessibles. Étudiez les parties de l'écran auxquelles l'utilisateur peut accéder d'un simple mouvement du pouce, puis adaptez la conception12.

Les utilisateurs peuvent utiliser les raccourcis clavier pour pallier une incapacité motrice ou simplement pour gagner du temps. Une stratégie pertinente de navigation au clavier peut garantir une meilleure expérience à chacun13.

L'outil web.dev vous permet d’évaluer l'accessibilité de votre site. Découvrez les résultats de votre audit, nos best practices et nos recommandations pour améliorer l'accessibilité et la vitesse de votre site.

Clause de non-responsabilité : ces éléments vous sont fournies à titre d'information et ne constituent en aucun cas un conseil juridique. Veuillez vous adresser à votre avocat pour toute question.

#IamRemarkable : l’autopromotion, un art qui se travaille