Pour la Journée mondiale des réfugiés, Andre Le Masurier, Group Creative Director pour Google Brand Studio EMEA, prend place sur la plage YouTube de Cannes et partage les enseignements du projet « Searching for Syria ». Fruit d’une collaboration entre le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), Google et l’agence R/GA, il vise à répondre à 5 questions clés que le monde se pose sur la crise des réfugiés syriens.

 En quête de super-héros

Le déplacement de réfugiés suite au conflit meurtrier en Syrie constitue la plus grande crise humanitaire de notre génération. Andre Le Masurier, Group Creative Director pour Google Brand Studio EMEA, explique les fondements de ce projet et de ce partenariat. Rien qu’en 2016, Google a enregistré 160 millions de requêtes sur la Syrie. Un chiffre qui montre à quel point le monde veut comprendre la crise syrienne.

Ces questions portent sur 5 sujets principaux :

  • À quoi ressemblait la Syrie avant la guerre ?
  • Que se passe-t-il en Syrie ?
  • Qu’est-ce qu'un réfugié ?
  • Où vont les réfugiés syriens ?
  • Comment aider les réfugiés syriens ?

Le HCR est l’organisme qui comprend le mieux la détresse des personnes contraintes de fuir la Syrie. Le HCR, Google et l’agence R/GA ont donc décidé de s’associer pour répondre à ces questions à partir de données fiables. L’approche consiste à faciliter la compréhension de sujets foncièrement complexes, et à lutter contre la confusion et la crainte qui accompagnent généralement les discussions. Autre objectif : répondre au risque d’usure de la compassion, qui survient souvent lorsque les gens ont l’impression que le problème en question est trop vaste et difficile à résoudre.

Grâce aux outils performants à notre disposition, nous pouvons tous être des activistes créatifs à notre manière.

Andre Le Masurier, Group Creative Director, Google Brand Studio, EMEA

De cette collaboration est née une expérience interactive. Baptisée Searching for Syria, elle raconte l’histoire de la Syrie et de sa population déplacée à travers des photos, des vidéos, des datas, des illustrations, des infographies, des Photo Sphere à 360º et des textes dans un style journalistique de qualité. L’expérience complète dure moins de 5 minutes. Elle fait la peau aux idées reçues, aux préjugés et aux partis pris sur de nombreux points, du passé de la Syrie en tant que destination touristique (le pays a attiré plus de touristes que l’Australie en 2010) à la localisation actuelle de ses réfugiés (94% d'entre eux se trouvent dans seulement 5 pays limitrophes).

L’objectif était de proposer un contenu snackable pour permettre aux utilisateurs de partager facilement les infos. Au cours des 2 premières semaines, le site a enregistré plus de 2 millions de visiteurs, qui ont passé 4 minutes en moyenne sur le site. Cela a donné lieu à 180 000 actions telles qu'un don au HCR ou le partage du contenu.

 En quête de super-héros

« Grâce aux outils performants à notre disposition, nous pouvons tous être des activistes créatifs à notre manière », observe Andre Le Masurier. Il résume ainsi l’énorme potentiel du storytelling interactif pour sensibiliser le grand public, mais aussi susciter empathie et compréhension.