Steve Vranakis a commencé à travailler dans le digital en 1993. Il se souvient d'avoir installé Mosaic, le navigateur auquel le Web doit sa popularité, à partir d'une disquette. Depuis ce jour, il a vu le rôle des marques évoluer énormément.

Quels sont les grands défis du secteur de la création publicitaire ? Pour les marques, il s'agit de comprendre le rôle qu'elles jouent dans la vie des gens. D'une manière générale, le secteur avait tendance à considérer les gens comme des consommateurs. Nous les regardions plutôt sous l’angle de la transaction. Mais quand vous isolez l'aspect transactionnel, une marque peut commencer à se dire : « J'aimerais attirer l'attention de ces personnes, car j'ai plus besoin d'elles que l'inverse. Elles ont un choix très large. Elles ont l'opportunité d’aller vers autre chose. Comment vais-je leur prouver que je peux apporter de la valeur ajoutée à leurs vies ? » Les meilleures marques le font déjà. Elles sont utiles et elles apportent une valeur ajoutée.

Quand je travaillais dans des agences de publicité, nous avons fait beaucoup de lancements pour des grandes marques. Les plus réussis étaient toujours pour la marque la plus humble et qui jouait cartes sur table en disant : « Je suis là, et voilà ce que j'essaie de faire. J'espère que nous pourrons faire quelque chose ensemble. » Tout le contraire de la marque qui part bille en tête et en met plein les yeux.

Je me souviens d'une période de mon enfance où une marque était crédible dès qu'elle apparaissait à la télévision. Un groupe était pré-qualifiée pour entrer dans votre conscience et votre univers. Mais le rapport de force n'est plus en faveur des marques. Nous sommes passsés de « Je suis une grande marque et je vous dis comment penser » à « Peu importe ce que je vous dis, il y a des millions de personnes qui vous parleront de moi. Je ferais mieux d'apprendre à faire les choses correctement, sinon c'est eux que vous écouterez ! »

Désormais, nous avons des plateformes qui vous dispensent des grosses productions. Pas besoin de studio. Vous n'avez besoin de rien. Vous pouvez diffuser votre contenu de votre propre chambre, créer une chaîne, laisser des commentaires sur des jeux vidéo, apprendre aux internautes à se maquiller, etc. Sur des plateformes vidéo comme YouTube, vous pouvez vous identifier. C'est sans comparaison avec les personnes qui passaient à la télévision dans mon enfance. Ce ne sont pas des mannequins. Ce sont des gens normaux. Vous voyez leur chambre, leur maison. Vous voyez toutes sortes de choses et commencez à instaurer un lien avec eux d'une manière bien plus authentique.

Tout le monde est d'accord. YouTube a levé les barrières qui empêchaient la diffusion de ce type de messages à certaines personnes. Si vous publiez le bon contenu et que vous répondez aux attentes des internautes, vous réussirez certainement. C'est ce que j'aime avant tout.

  • A lire également : Démocratisation de la technologie dans un monde de créateurs