J’veux du soleil. Et du réseau ! Avec 32% des requêtes voyages sur smartphone pendant l’été 2015 et une prévision de 40% pour l’été 2016, les vacances s’annoncent ensoleillées et connectées. Pensez expérience utilisateur et dopez votre stratégie mobile pour briller cet été !

Smartphone, le hit de l’été

Aussi indispensable que la crème solaire, le smartphone ne vous quitte plus pendant les vacances. De juin à août 2015, un tiers des requêtes voyages a eu lieu sur smartphone, avec un pic à 35% en août. La croissance des requêtes voyages sur smartphone s’établit à 58% entre l’été 2014 et l’été 2015.

Organisés, les Français planifient leurs vacances très en amont. Le smartphone joue alors un rôle clé dans la phase d’inspiration et de recherche d’informations. Pour preuve, les requêtes voyage sur smartphone commencent plus tôt que sur ordinateur, avec une croissance régulière dès février. Puis, le mobile prend le relais de l’ordinateur au coeur de la saison et affiche une belle dynamique pour les parcs d’attraction (41% de requêtes mobiles), le train et le bus (36%), l’hôtel (32%) et le camping (31%).

La pénétration mobile devrait se poursuivre cette année. Déjà 45% de croissance des requêtes voyages ont eu lieu sur smartphone au premier trimestre 2016. Et elles devraient représenter 40% des requêtes totales pendant l’été 2016, en hausse de 11% sur un an. Pour comparaison, les requêtes sur ordinateur passent de 64% pendant l’été 2014 à 56% pendant l’été 2015. « Aujourd’hui, ce sont les requêtes sur smartphone qui drivent la croissance des requêtes », explique Constance Coutard, Industry Analyst Travel chez Google France. « Le smartphone vient prendre le relais de l’ordinateur pendant les vacances. »

Le bon plan last-minute

Qui dit smartphone, dit recherches de dernière minute. Si l’on regarde l’ensemble des requêtes avec mention « dernière minute », on constate que c’est 5 fois le volume sur ordinateur. Et, avec une croissance de 56% des requêtes « dernière minute » en 2015 vs. 2014, l’opportunité est bien réelle.

Le mobile, porte d’entrée multicanale

Le smartphone est véritablement la porte d’entrée vers de nombreux canaux. « Je commence mon parcours d’achat sur mobile et je peux être localisé pour aller dans l’agence de voyage la plus proche », note Loïc de Saint Andrieu, Mobile Ads Specialist chez Google France.

Les parcours mobile-only de dernière minute, c’est une partie des parcours mais pas la majorité. « Il faut comprendre pourquoi les gens vont sur votre site et ne convertissent pas dans la foulée. »

Ce phénomène s’explique notamment par des parcours de plus en plus complexes et cross-devices. Et, le smartphone intervient principalement en amont du parcours d’achat. « Le consommateur va chercher le prix d’un billet d’avion et, s’il est disponible, les caractéristiques techniques, la location de voiture. Les pages produits sont très importantes car elles vont être surconsommées sur mobile par rapport au desktop. » En revanche, le consommateur convertit sur ordinateur ou tablette. « Au moment de l’achat, il est tranquillement devant son PC. Les voyages sont souvent des achats de groupe : on convertit avec son conjoint ou ses amis. »

Voici 3 conseils pour booster sa stratégie mobile :

#1. Améliorer les pages produits sur mobile et optimiser la rapidité d’affichage pour améliorer les conversions sur desktop. « Le client n’utilise pas que son smartphone, mais tous les écrans. C’est parce que vous améliorez des choses sur votre site mobile que vous améliorerez vos conversions sur PC. »

#2. Mesurer les conversions multi-devices pour suivre les parcours cross-devices et décomposer le parcours d’achat avec tous les points où le mobile est intervenu. Ainsi, « vous voyez ce qui fonctionne campagne par campagne. »

#3. Mettre en place un centre d’appel pour améliorer le taux de transformation mobile. Une partie de la population n’a pas envie de remplir un devis par téléphone. Elle a également besoin d’être rassurée. Le centre d’appel est un must-have dans le secteur du voyage : dès l’annonce, on peut générer des appels qualifiés vers le centre d’appel et ainsi augmenter les conversions. « Il faut casser les silos et il faut que le digital parle aux centres d’appel pour mieux tirer parti des comportements mobiles. »

Cet été, le smartphone se glissera dans tous les sacs de plage. Soyez agiles, pensez mobile !


À lire également :

  • Next Tourisme 2016 : mobilité, les défis et opportunités de demain
  • Evaneos, embarquement digital pour un voyage sur-mesure
  • E-tourisme : un parcours client sophistiqué mais personnalisé
  • Été 2015 : le smartphone a le vent en poupe