Alors que la liste des possibilités de produit, de conception et de développement continue de s'étendre, les entreprises rencontrent davantage de difficultés lorsqu'il s'agit d'identifier les éléments à prendre en compte pour déterminer la direction à suivre selon leurs propres objectifs, capacités et ressources. En outre, une fois qu'une entreprise s'est engagée sur la voie qu'elle a choisie, elle est souvent tenue de la suivre pendant plusieurs années (afin d'amortir son investissement). Par exemple, dans le cadre du lancement d'un produit, vous devez prendre plusieurs décisions : devez-vous créer un site Web ou une application mobile ? Si vous optez pour un site Web, devez-vous le concevoir à l'aide d'un modèle dédié, du Responsive Design ou de l'Adaptive Design ? Pour une application mobile, allez-vous utiliser la technologie Web ou du code natif ? Dans cet article, Stephen Griffiths, de Google, aide les entreprises à s'orienter parmi les différentes stratégies qu'elles peuvent ou doivent adopter pour remplir leurs objectifs.

Étape 1 : Décidez d'un plan de produit

Une entreprise qui souhaite déployer un produit peut choisir deux principaux axes : créer un site Web ou une application mobile. Lorsqu'elle doit proposer différents cas d'utilisation, les deux formats, site Web et application mobile, peuvent s'avérer nécessaires (l'un n'empêche pas l'autre). Les quatre éléments essentiels à prendre en compte pour choisir l'axe du produit sont les suivants :

Commencez par le client et soyez attentif à ses moindres besoins.

  • Le choix du produit à mettre en œuvre doit reposer sur les problèmes que vous essayez de résoudre pour vos clients. Vous devez donc interagir avec eux, et comprendre leurs problèmes et leurs contextes d'utilisation afin de déterminer l'objectif vers lequel votre produit sera axé.

Repensez votre proposition en fonction de chacune des fonctionnalités uniques de votre produit.

  • Soyez conscient que chaque produit offre des fonctionnalités uniques et joue un rôle différent au sein du cycle de vie du client : un site pour ordinateur n'est pas un site mobile, qui n'est pas une application.

Déterminez si votre produit doit être axé sur l'audience ou sur les fonctionnalités.

  • Si votre objectif consiste à toucher des clients, un site Web vous permet de tirer parti de la vaste audience du Web. Vous pouvez ainsi attirer la majorité des clients occasionnels provenant de la recherche et des réseaux sociaux.
    • Vous pouvez étendre davantage votre site en ajoutant des composants Web de base (Google Polymer) qui suscitent l'interaction et boostent les conversions.
  • Si votre objectif consiste à proposer des fonctionnalités, une application native vous permet de tirer parti des capteurs et services les plus récents. Vous pouvez ainsi attirer la majorité des clients réguliers et établir une forte interaction.
    • Vous pouvez susciter de nouveau l'intérêt des clients de manière proactive sur smartphone (et contourner votre application) en proposant au moment opportun des notifications ou des widgets.

Si votre objectif est à la fois d'étendre votre audience et de proposer des fonctionnalités, vous pouvez vous tourner vers l'application Web.

  • Vous pouvez ajouter des composants Web interactifs à votre site (ou concevoir une application Web sur mesure) afin de proposer des fonctions spécifiques aux applications, par exemple, le travail hors connexion, les notifications push, l'ajout à la page d'accueil, etc.
    • Si vous n'avez pas besoin d'exploiter les fonctionnalités les plus récentes, vous pouvez éventuellement opter pour une application native.

Étape 2 : Décidez d'un plan de conception

La multiplication des appareils et la fragmentation croissante des écrans font de la conception digitale un processus plus complexe que jamais. En plus des nouvelles plates-formes, dont les Smart TV et les montres connectées, nous devons tenir compte des nouveaux types et contextes d'interaction. Les utilisateurs consultent les appareils et communiquent avec ceux-ci à différentes distances en adoptant des postures variées, et les dimensions et orientations des écrans offrent des combinaisons quasi illimitées. Les quatre éléments essentiels à prendre en compte pour choisir l'axe de conception sont les suivants :

La fragmentation et la complexité des appareils et des comportements de l'utilisateur constituent une problématique liée à la conception.

  • Nous constatons une fragmentation des plates-formes (par exemple, ordinateur, smartphone, montre connectée), des appareils (par exemple, smartphones iOS et Android), des tailles, des orientations et des résolutions d'écran, des modes de saisie (par exemple, souris, tactile, voix), des postures (par exemple, les nombreux moyens de tenir un smartphone/d'interagir), etc.
  • Pour chaque tâche, les utilisateurs attendent une expérience homogène sur leurs différents appareils et écrans.
  • La complexité est une nouvelle réalité dont nous devons tenir compte afin de concevoir un produit qui répond aux besoins des consommateurs.

Pour concevoir le site le plus flexible et le plus durable possible, optez pour le Responsive Design ou l'Adaptive Design.

  • Le Responsive Design est une approche flexible et durable, qui exploite des grilles fluides afin d'attribuer un format et une position aux éléments (dont des images, des médias et des contenus) en fonction de l'appareil de l'utilisateur. Les sites réactifs détectent chaque appareil et s'y adaptent. Ce système d'expérience utilisateur permet une relative pérennité du site.
    • Pour les entreprises qui ne souhaitent pas adopter d'un seul coup le Responsive Design sur tous les appareils, il existe une solution provisoire. Elles peuvent créer un site mobile utilisant le Responsive Design, puis, une fois que le taux de conversion et l'expérience sont stables, étendre leur produit aux tablettes et aux ordinateurs.
  • L'Adaptive Design va au-delà du Responsive Design et propose le nec plus ultra de l'expérience utilisateur sur chaque appareil. Cette technologie se base sur des grilles et des points d'arrêt fluides afin de s'adapter à chaque appareil, écran et résolution, sur lesquels différents contenus peuvent être diffusés lorsqu'un appareil permet plusieurs cas d'utilisation.
  • Le Material Design est une autre possibilité de conception d'une interface utilisateur. Il permet de réaliser des expériences unifiées entre les appareils, le Web et les applications natives.

    • La fragmentation des smartphones a également un impact sur la conception d'applications natives, car la multiplicité des plates-formes natives ajoute une couche supplémentaire de complexité. Les principes du Responsive Design et de l'Adaptive Design permettent de résoudre ces difficultés.
    • Le langage visuel du Material Design permet à chaque appareil de présenter une même vue d'un système sous-jacent, afin d'harmoniser l'interface utilisateur sur les différents appareils, sites Web et applications natives.

    Pour la conception, adoptez une approche orientée vers le mobile avant tout.

    • Tirez parti des limitations inhérentes aux smartphones, telles que l'espace à l'écran, pour afficher en priorité le contenu le plus important et reléguer les informations secondaires en dehors de la zone visible (ou les supprimer).
    • Réalisez votre conception et votre code pour l'appareil le plus petit en premier lieu de manière à baser l'expérience utilisateur sur les smartphones, puis élargissez votre produit à l'échelle des plates-formes les plus grandes (il est plus facile d'ajouter des éléments que d'en retirer).

    Étape 3 : Décidez d'un plan de développement

    Le développement peut se résumer à deux méthodes clés : la technologie Web (coder en HTML, CSS et JavaScript) et le code natif (coder en Java, Objective C, etc.). Les sites et les applications Web accessibles depuis les navigateurs emploient des technologies Web, tandis que les applications mobiles (devant être téléchargées à partir des plates-formes dédiées) peuvent employer du code natif (pour les applications natives) ou des technologies Web (pour les applications hybrides). Les quatre éléments essentiels à prendre en compte pour choisir l'axe de développement sont les suivants :

    Optimisez les performances techniques du site Web en exploitant les outils de développement les plus récents.

    • Le développement Web est mature : la quantité gigantesque de développeurs disponibles rend le processus de développement relativement transparent.
    • Alors que la plupart des entreprises se concentrent sur l'optimisation de l'expérience et de l'interface utilisateur, il est impératif de se focaliser sur les performances techniques afin d'améliorer le ressenti du client et d'augmenter le nombre de conversions (et de résoudre les difficultés rencontrées par le passé en termes d'efficacité). Les outils axés sur les performances Web de Google vous aident à optimiser l'efficacité de votre produit lors des phases de démarrage, de chargement, etc.
    • Pour étendre votre site Web et augmenter le nombre de conversions, essayez d'ajouter les éléments de base et les composants Web Google Polymer, tels que les outils d'optimisation de saisie des formulaires ou de remplissage automatique des champs.

    Adoptez les outils de développement Web modernes tels que Google Polymer pour conférer à votre site une apparence d'application ou créer des applications Web sur mesure.

    • Les développeurs peuvent accroître la richesse et l'interaction de leur site Web en ajoutant des fonctionnalités spécifiques aux applications, telles que le travail hors connexion, les écrans de démarrage, la synchronisation en arrière-plan, les notifications push et la possibilité pour l'utilisateur d'ajouter un bouton sur son écran d'accueil.
    • L'outil de développement Google Polymer permet de concevoir une expérience utilisateur homogène sur tous les appareils et les écrans. Il utilise des éléments modulaires, réutilisables et basés sur des normes, et des composants Web à la fois petits et rapides qui fonctionnent sur tous les navigateurs Web modernes.
    • Le catalogue des éléments Polymer est vaste et continue de s'étendre. Même si certains d'entre eux sont associés au style Material Design, ils peuvent être personnalisés pour s'adapter à n'importe quelle marque.
    • Vous pouvez ajouter progressivement les éléments à votre site ou les utiliser pour développer une nouvelle application Web.

    Développez des applications natives et riches, en tirant parti de la vaste quantité de développeurs et des outils éprouvés disponibles.

    • Les priorités des développeurs étant le code natif et deux plates-formes (Android et iOS), vous n'avez besoin de déployer que deux applications pour toucher la majorité du marché.
    • Si l'objectif de l'entreprise est de proposer un ensemble de fonctionnalités performantes et optimales, les applications natives constituent la meilleure solution. Le code natif pouvant être exécuté au niveau du système d'exploitation, ces applications proposent l'expérience la plus réactive et la plus stable, et l'interface utilisateur la plus riche. Elles permettent en outre d'accéder aux capteurs, services et API les plus récents.

    Évitez l'application hybride, sauf si vos besoins en développement sont très simples.

    • Si l'entreprise accorde une plus grande importance à la rapidité et au coût qu'à l'expérience utilisateur, ou si elle n'a besoin que d'applications simples (ou de prototypes) pour ses clients ou pour ses employés, l'axe de développement hybride peut être plus adapté que le modèle natif.
    • En revanche, les applications hybrides impliquent de nombreux compromis, et leur qualité est inférieure à celle des applications natives sur plusieurs points : la performance technique (technologie Web intégrée dans un environnement natif), l'expérience utilisateur (les interfaces Android et iOS n'ont pas la même apparence), la complexité des tests (fragmentation des vues Web) et le risque de l'enfermement propriétaire.

    Conclusion : Faites preuve de discernement lorsque vous choisissez votre axe de développement

    • Une fois que vous vous êtes engagé dans une voie spécifique, vous devrez probablement vous y tenir pendant plusieurs années.
    • Réfléchissez à vos besoins en matière d'audience et/ou de fonctionnalités, à la fois à court et à long terme.
    • Tenez compte des ressources et des coûts que vous devrez investir initialement (jusqu'au lancement) et par la suite (frais courants).
    • Assurez-vous de disposer des ressources nécessaires combinant maturité de conception, développement et tests.