En tant que Product Editor chez Wired, Jeremy White s'emploie notamment à anticiper les aspirations futures des consommateurs. Voici 5 pistes de développement et tendances clés, à prendre en compte pour toucher le consommateur connecté au cours des mois et années à venir.

Chez Wired, nous constatons que les consommateurs sont souvent les premiers à adopter les nouveautés digitales, puis les marketeurs suivent. Ce n'est pas surprenant, alors n'ayez pas peur d'échouer rapidement. Effectuez des tests. Déterminez au plus vite s'ils sont probants ou non, puis enchaînez. Voici 5 tendances clés à connaître pour suivre le rythme du consommateur connecté.

1 - Une plus grande place au luxe au sein de l'espace digital

Traditionnellement, le luxe n'occupe pas une position leader dans le marketing digital. 40 % des marques de luxe ne proposent aucun produit en ligne, en raison des inquiétudes liées au manque de contrôle, à l'intégrité de la marque et à la transparence des tarifs. En vendant en ligne des produits haut de gamme de la dernière saison, l'entreprise YOOX Group nous offre un exemple des opportunités immenses liées au e-commerce des produits de luxe. En 2014, l'entreprise a généré 524 millions d'euros de revenus en livrant ses articles à 1,8 million de clients dans plus de 100 pays.

2. La montée du métier de Chief Digital Officer

Le groupe LMVH a récemment nommé son premier Chief Digital Officer. Cette phase de développement mérite d'être soulignée. D'ici la fin de l'année, 25 % des entreprises auront leur propre Chief Digital Officer. En 2011, ce poste n'était occupé que par 75 personnes dans le monde !

Dans ce contexte, Gartner estime que d'ici cinq ans, les départements marketing investiront davantage dans l'IT que les directeurs des systèmes d'information (DSI). La technologie et le marketing seront liés, et le Chief Digital Officer (CDO) jouera le rôle de passerelle. Contrairement au DSI, le CDO n'est pas en charge de l'équipement : il s'occupe de la production des données, des entités où elles sont transférées et de la manière dont elles sont utilisées. Cette visibilité sur l'ensemble des points de contact digitaux au sein d'une organisation permettra de dresser une image plus ciblée de l'expérience utilisateur.

3. Les nouveaux systèmes de paiement transforment la transaction

Bitcoin, Google Wallet et Samsung Pay (ce dernier a enregistré un volume de transactions cumulé de plus de 30 millions de dollars américains depuis son lancement en Corée du Sud) illustrent l'importance croissante des nouveaux systèmes de paiement. Il s'agit d'une tendance clé à exploiter sans tarder. Pour l'instant, la situation est similaire à celle de la Ford T, mais cette technologie prend de l'ampleur. Le consommateur connecté l'adoptera très rapidement. D'ailleurs, il l'a déjà fait.

4. Le financement participatif n'est pas réservé aux start-up

De très nombreuses entreprises bien établies tirent parti des plates-formes de financement participatif pour réaliser gratuitement leurs projets de recherche, de développement, d'analyse marketing et de publicité. Il ne s'agit pas seulement de start-up. Aujourd'hui, certaines entreprises qui existent depuis plusieurs dizaines d'années utilisent ces méthodes pour tester l'intérêt des consommateurs pour leurs produits.

5. La réalité virtuelle devient la réalité du consommateur

Oculus, start-up qui propose des masques de réalité virtuelle, est un modèle de réussite du financement participatif. Il est désormais difficile de l'ignorer. Après sa publication sur Kickstarter en 2012, la vidéo de lancement sur YouTube a enregistré 560 000 vues. Les 10 000 fans ont dépensé 2,5 millions de dollars américains pour aider l'entreprise, c'est-à-dire 947 % de l'objectif fixé.

Toutefois, les raisons de suivre Oculus de près ne manquent pas : la réalité virtuelle est un progrès majeur que toutes les équipes marketing devraient garder à l'esprit. De Google Cardboard à HTC Vive, la réalité virtuelle est vouée à se développer avec le temps. Les joueurs ne sont pas les seuls concernés. Les mobinautes pourront profiter virtuellement de galeries marchandes, de centres commerciaux, d’événements, de films et de concerts. Les opportunités de commercialisation et les possibilités de toucher vos clients via le digital seront absolument phénoménales.