La France est en marche. Du secteur public au secteur privé, de la startup à l’entreprise traditionnelle, la transformation digitale s’opère. Elle requiert à la fois anticipation et adaptation face aux nouvelles attentes et aux nouveaux comportements des utilisateurs finaux. Marketeurs, c’est à vous de jouer pour gagner !

Installé à Paris depuis 10 ans, Google a été témoin de nombreux changements dans la sphère digitale. Plus encore, ces dernières années. La liste est longue. Néanmoins, voici les 3 changements les plus impactants :

1. Plus de personnalisation

Les attentes des consommateurs évoluent au rythme des innovations technologiques. C’est particulièrement vrai dans le search. Aujourd’hui, l’utilisateur, qui tape « Monaco » dans la barre de recherche, s’attend à ce que Google sache immédiatement s’il recherche la ville, l’équipe de foot ou encore la recette du cocktail.

Les utilisateurs attendent un résultat toujours plus précis, rapide et pertinent. Quand mon avion va-t-il se poser ? Quand ma commande sera-t-elle livrée ? Quand mon taxi va-t-il arriver ? La magie d’hier est devenue une norme, et le succès appartient à ceux qui répondent aux attentes du consommateur à l’instant précis où il en a le plus besoin.

2. Plus de mobilité

Les Français sont plus mobiles que jamais. En 2015, 3 Français sur 5 possèdent un smartphone et 5 sur 10 recourent aux moteurs de recherche sur smartphone au moins une fois par semaine1.

Le mobile change la donne. Il érige des ponts entre l’online et l’offline et marque la fin d’une rupture entre les deux mondes. Le parcours client, autrefois linéaire, est désormais plus sinueux. Le champ des possibles est immense : le consommateur peut rechercher un produit en ligne puis l’acheter en magasin. Inversement, il peut se rendre en magasin et acheter le produit en ligne via son smartphone. Autre possibilité : il commence une vidéo sur un écran, fait une pause et finit de la regarder sur un autre écran.

3. Plus de digitalisation

Les entreprises françaises prennent le virage de la transformation digitale. Avec la digitalisation, le besoin est réel et pressant. Si les startups parisiennes Sarenza, BlaBlaCar et Showroom Privé sont nées du digital et se sont développées sur et par le digital, les grandes entreprises françaises s’emparent du sujet. Elles évangélisent le digital et se réinventent. Accor, SNCF, Orange, La Fnac, BNP Paribas et La Redoute sont désormais des leaders de l’e-commerce. L’Oréal, Air France, Renault, Total, PSA et LVMH utilisent le digital pour interagir avec leurs clients à l’international. SoLocal et les agences placent le digital au cœur de leurs stratégies de développement. Autant d’exemples qui attestent la fin d’un cloisonnement du digital.

Le digital est la nouvelle normalité. Il fait partie de la vie des Français. Bien plus qu’un média, il est devenu un compagnon au quotidien. Le digital est source de découvertes, de créations, de connaissances et d’innovations technologiques.

Mais, avouons-le, c’est devenu complexe. Surtout pour le marketeur qui doit faire de nombreux arbitrages et prouver en permanence à son directeur financier la rentabilité de ses investissements. Les questions se bousculent. Comment activer des campagnes publicitaires puissantes et en optimiser l’impact auprès des consommateurs ? Comment être là dans les moments qui comptent ? Comment délivrer le bon message, à la bonne personne, au bon moment ?

La mission de Google, c’est d’organiser cette complexité. Google, c’est aussi 25 000 ingénieurs qui bâtissent l’avenir de son cœur de métier : le search, la vidéo et la publicité. Un cœur de métier au service des marketeurs.

Nick Leeder

Directeur Général, Google France


Source :
1. Ces informations émanent du Baromètre Consommateur de Google pour la période 2014-2015

À lire également :

  • Les clés pour réussir l’expérience retail à l'ère du mobile