La France est la première destination touristique au monde depuis les années 19801. Mais qu’en est-il de son attractivité touristique ? Quel positionnement par rapport à l’Espagne ? Plutôt Paris ou Province ? Suivez le search pour comprendre les comportements de recherche et les tendances de consommation dans le secteur de l’e-tourisme !

De France et de Navarre

Malgré un contexte perturbé, les demandes de voyages ont progressé de 13% sur l’année 2015, contre 11% en 2014 et 9% en 2013. Elles ont, cependant, perdu un point de croissance entre novembre et décembre 2015 avec un manque à gagner sur le second semestre par rapport au second semestre 2014. En cause, les attentats du 13 novembre 2015.

La demande domestique en France est très dynamique et affiche une hausse de 17% pour l’été 2015 par rapport à l’été 2014. D’ailleurs, il y a peu de changements dans les destinations préférées des Français au cours de l’été 2015. À titre d’exemple, la part du domestique augmente dans les recherches d’hôtels avec un attrait fort du littoral français, nord et sud (+23% pour Bordeaux, +19% pour Deauville par rapport à l’été 2014). Paris faiblit légèrement de 5%, mais reste la première destination en volume de requêtes.

Et la demande internationale ? Si l’on étudie l’attractivité de la destination France à l’étranger, le bilan est plus contrasté. En moyenne, sur l’année, la croissance des requêtes voyages vers la France en provenance des 20 principaux marchés émetteurs3 atteint 4%. Cette croissance se décompose en 2 phases : avant et après les attentats de Paris du 13 novembre 2015.

Les attentats impactent de 2 points l’attractivité de la France. La fréquentation japonaise s’effondre avec une baisse de 27% à date2 de la demande à destination de la France, contre une baisse de 8% en 2015 et une hausse de 4% en 2014. La raison ? Les Japonais sont toujours enclins à voyager, notamment vers les États-Unis et l’Italie, mais ils sont très sensibles aux risques. À l’inverse, les États-Unis sont résilients, et la demande voyage à destination de la France a crû de 6% au début de l’année2. Elle a pris 8% en 2015 et perdu 4% en 2014. Plus impressionnant, l’Inde affiche un pic de requêtes de 30%2.

Si l’on zoome sur les secteurs touristiques, on constate une baisse de 4% de la demande américaine pour l’hôtellerie de luxe à Paris, mais aussi une hausse de 5% de la demande voyage toutes destinations au début de l'année2. Côté Japon, la demande voyage toutes destinations a progressé de 7% début 20162.

Match serré entre la France et l’Espagne

Avant les attentats, la France perdait déjà des parts de marché sur ses marchés émetteurs, notamment au profit de l’Espagne. En 2013, il y avait 30% de volume de requêtes en plus pour l’Espagne que pour la France, 40% en plus en 2014 et 60% en 2015. Plus encore, les recherches pour l’Espagne ont progressé de 17% dans les 20 pays émetteurs en 2015.

Mais, le match est plus serré qu’il n’y paraît. En provenance des marchés hors Europe (et toujours sans la Chine), c’est la France qui capte la majeure partie de la demande. En revanche, depuis les marchés européens, l’Espagne capte 80% de volume en plus que la France.

La croissance de l’Espagne s’explique aussi par le report de la demande des pays du sud vers le nord de la Méditerrannée.

Plutôt Paris ou Province ?

Paris a beaucoup souffert ces derniers mois, tandis que la demande internationale vers les villes de province françaises ne cesse de progresser. Celle-ci a enregistré une croissance régulière de 10% avant les attentats et de 9% sur l’ensemble de l’année 2015.

Moteur de cette tendance, l’Euro 2016 a enclenché une envolée des requêtes sur les vols à destination des villes hôtes. C’est particulièrement vrai chez nos voisins anglais avec un pic de requêtes de 25% pour les villes hôtes du Championnat entre janvier-février 2015 et janvier-février 2016. L’Euro 2016 dynamise donc la demande voyage et montre l’importance de travailler les audiences et d’adapter les messages en fonction des pays.

Si le voyage commence online, n’hésitez pas à accompagner vos consommateurs ! Intégrer des signaux d’audience dans les campagnes search permet de cibler clients et prospects à différentes étapes du parcours client.

Les voyages forment la jeunesse. Et le business !


Sources :
  • 1. Chiffres communiqués par le Gouvernement français
  • 2. Données internes à Google pour la période du 1er janvier au 19 décembre 2016
  • 3. Les pays émetteurs sont (hors Chine) : Grande-Bretagne, États-Unis, Allemagne, Belgique, Italie, Espagne, Pays-Bas, Canada, Australie, Brésil, Suisse, Irelande, Suède, Inde, Maroc, algérie, Pologne, Japon, Danemark, Portugal.

  • À lire également :

  • Evaneos, embarquement digital pour un voyage sur-mesure
  • E-tourisme : quelle stratégie mobile pour l’été 2016 ?
  • Next Tourisme 2016 : mobilité, les défis et opportunités de demain
  • Le search, premier point d’entrée des voyageurs online
  • E-tourisme : un parcours d’achat long et sophistiqué