Que retenir du Mobile World Congress 2016 ? De la 5G à la réalité virtuelle : mobile is everything. Témoignage et réflexions de Myriam Debahy, Industry Analyst Tech chez Google, sur 4 jours d’immersion technologique dans la capitale catalane. Olé mobilité !

Que venez-vous chercher au Mobile World Congress (MWC) ? Des pistes de réflexion et d’action ? Une projection du monde mobile de demain ? Des rencontres ?

Je viens principalement chercher une vue d’ensemble de l’écosystème mobile. Les innovations de demain dépendent aussi de développements d’entreprises (fournisseurs de services B2B, équipementiers…) que nous, clients finaux, avons peu l’occasion d’explorer au quotidien. Le MWC est un lieu unique où les acteurs du mobile se retrouvent pour exposer leurs dernières innovations et renforcer leurs partenariats. Y aller me permet de me projeter dans la technologie du futur, mais également dans les espaces de vie de demain (la maison, la voiture, le magasin).

Le smartphone au MWC : on parle plutôt du device ou de ses fonctionnalités ? Ou des deux ?

À part LG, qui a présenté le tout premier smartphone modulaire avec accessoires coulissants, aucune rupture technologique déterminante sur le device n’a été annoncée. La grande révolution mobile est davantage attendue dans les usages, en particulier dans l'interaction avec l'écosystème des objets connectés. Volvo a présenté un système qui verrouillera et déverrouillera les portes du véhicule via une appli mobile dès 2017. Le paiement se digitalise également. Mastercard lancera cet été un système de reconnaissance faciale pour sécuriser les transactions mobiles.

Comment continuer de faire rêver les consommateurs et évoluer leurs usages mobiles ? Avec la réalité virtuelle, le 360°, l’impression connectée ?

Le MWC a confirmé de nouveaux usages mobiles en plein développement comme la caméra 360 et la réalité virtuelle.

La réalité virtuelle était au coeur des démonstrations et des débats. Le salon a permis de découvrir différents modèles de casques de réalité virtuelle comme le Samsung Gear VR et les lunettes LG à brancher sur le tout nouveau G5. HTC a également annoncé une date de sortie et un prix pour son casque Vive.

Et ce n’est que le début ! Le développement de la 5G vise à épauler l’essor de nouveaux usages comme la virtualisation immersive via des casques 3D par exemple, ou encore la vidéo 4K.

Des pics à 10 Gbits/secondes, des films en full HD téléchargés sur smartphone en quelques secondes, du streaming 8K en 3D : les expérimentations de la 5G vont bon train, et la Corée du Sud promet qu’elle sera dispo pour les Jeux Olympiques d’hiver 2018. Alors la 5G, ça vous inspire ?

La 5G a animé les débats au MWC 2016. Son lancement commercial n'est pas attendu avant 2020 en Europe. Mais les choses avancent vite en matière de technologies et de standardisation via des partenariats public-privé. Des opérateurs aux équipementiers : tous les acteurs de l’écosystème étaient présents. Nokia a d’ailleurs profité de l’événement pour détailler, pour la première fois depuis le rachat d'Alcatel-Lucent, sa stratégie pour la 5G et l’Internet des objets.

Avec plus de capacités et une latence très basse, la 5G a bien vocation à soutenir l'essor de l'Internet des objets.

Smartphones par-ci, smartphones par-là. Et la tablette ? Du nouveau ?

Pas d’innovations marquantes côté tablettes cette année. En revanche, le PC a fait son retour avec notamment le Matebook, PC 2 en 1, de Huawei. Tablette dotée d’un vrai clavier mécanique détachable, le matebook combine la mobilité d’un smartphone avec la puissance d’un laptop.

La mobilité ne se limite pas aux devices mobiles. L’automobile, la domotique et la santé connectée sont également des tendances de fond. Comment étaient-elles représentées sur le salon ?

Tendance forte du MWC 2015, les objets connectés étaient très présents cette année avec notamment des montres connectées et autres accessoires portables. Initialement développés pour suivre l’activité sportive, les accessoires connectés ont désormais beaucoup d’applications. Dans le paiement, Mastercard a notamment présenté des bracelets qui permettent de payer en magasin par simple contact.

Beaucoup d’annonces également dans le secteur automobile ! Citons l’arrivée prochaine du système embarqué Ford SYNC en Europe. Il permet de contrôler musique et appels tout en gardant les mains sur le volant. Il permet également de lire à haute voix les SMS reçus et de contrôler des applis mobiles par simples commandes vocales. En parallèle, Qualcomm a fourni à Mercedes un système sans fil pour télécharger en temps réel des données sur le comportement de la voiture via des caméras à image thermique pointées sur les pneus. L’analyse des données en temps réel accélère la prise de décision.

Votre bilan du MWC 2016 ? Toujours un incontournable pour les décideurs mobiles ? Et l’édition 2017, ça vous tente ?

Contrairement aux éditions précédentes, le MWC 2016 a été assez pauvre en innovations dans les terminaux mobiles. Organisé autour du thème « Mobile is Everything », le MWC 2016 a mis à l’honneur la réalité virtuelle et la 5G. On a également vu le développement d’usages corollaires comme la publicité et le commerce mobiles.

Le MWC reste un incontournable pour les acteurs de l’écosystème mobile. C’est un lieu unique où opérateurs, équipementiers, constructeurs de terminaux mobiles et fournisseurs de services se retrouvent pour tisser et consolider des partenariats comme le montrent les grandes annonces faites cette année à tous les niveaux : 5G et connectivité, réalité virtuelle et Internet des objets.

Vu la rapidité à laquelle la technologie évolue, je suis bien entendue tentée par l’édition 2017, année des premiers tests 5G en Europe. La 5G devrait jouer un rôle prépondérant dans la révolution de l'Internet des objets et ouvrir la voie à de nouveaux usages comme le visionnage de vidéos en ultra-haute définition. De belles perspectives pour les prochaines éditions du MWC !


À lire également :

  • CES 2016, un must-see pour les marketeurs
  • CES 2016 : la vidéo online devant la TV d’ici à 2020 pour Robert Kyncl
  • Wearable Fashiontech Festival : le m-commerce est l’avenir du prêt-à-porter
  • Interfaces homme-machine : vers un face-à-face émotionnel