Hissez haut le drapeau du digital ! Les Power Fridays de septembre 2016 arriment datas et insights consommateurs pour vous guider dans votre transformation digitale et tenir le cap de la croissance. Rétrospective de la success story Petit Bateau grâce à un parcours d’achat toujours plus digital et mobile !

10%, le chiffre fracassant

Comment dynamiser, ou redynamiser, sa marque sur le digital ? Mobile, or not mobile ? Le smartphone compte désormais pour 10% des transactions online, et 6,6 millions de Français ont déjà acheté sur mobile, selon la Fevad. « L’acheteur a évolué, et son parcours d’achat est décomplexé entre online et offline », souligne Frédéric Cavazza, marketing technologist. « Si je suis pressé, je dégaine mon smartphone. La dichotomie entre cyber-acheteurs et acheteurs traditionnels est finie. » Une opportunité pour les retailers de décoder les habitudes de consommation online et de capitaliser sur le web-to-store.

Dans la famille « Moderne », je demande le père...

Composée, recomposée ou monoparentale : la famille change, et les cartes sont sans cesse rebattues. Les mamans n’ont plus le monopole de l’éducation ! Les papas prennent leur rôle à coeur et se tournent spontanément vers YouTube pour dissiper doutes et interrogations. Pour preuve, le temps passé par des hommes à regarder des vidéos sur l’apprentissage de la propreté a bondi de 2600% entre le 1er semestre 2015 et le 1er semestre 2016 ! Idem pour les contenus sur le lait infantile (+1100%). Sans compter les papas qui s’emparent du sujet et produisent leurs propres contenus sur la plateforme. « Parler aux papas est un moyen pour les marques grande conso d’affirmer leur modernité et de conquérir une cible d’acheteurs sous-estimée », commente Bénédicte Ibert, planneuse stratégique CPG chez Google.

Petit Bateau, l’appel du large

Depuis 123 ans, Petit Bateau habille petits et grands. Du 100% coton. Du 100% innovation. Dans les années 20, Marinette fait sa réclame. Aujourd’hui, la marque au petit voilier surfe sur les tendances web pour s’adapter aux nouveaux usages.

En 2004, Petit Bateau plonge dans le grand bain digital et devient e-commerçant avec des sites pilotes aux États-Unis, au Japon et en France. « Nous sommes de vrais aventuriers digitaux puisqu’on a lancé 3 plateformes en 3 ans », souligne Christel Hennion, directrice digital & CRM chez Petit Bateau. Neuf ans plus tard, une nouvelle orientation s’impose : le mobile. Petit Bateau développe alors un site responsive, un choix gagnant puisque la griffe française double ses visites et passe de 4% à 16% de transactions mobiles entre 2014 et 2016. Prochains défis : aller plus loin dans la personnalisation, le temps réel et l’internationalisation de la marque.

Virage digital et cap mobile

Le smartphone est aujourd’hui un maillon fort du parcours d’achat. « On se renseigne, on regarde des photos et on recherche les horaires d’ouverture, les disponibilités et la localisation du magasin », poursuit Frédéric Cavazza. « Pour intégrer efficacement le smartphone dans le parcours d’achat, il faut dépoussiérer les mentalités pour faire comprendre en interne qu’il n’y a pas les cyber-acheteurs, d’un côté, et les acheteurs avec les vrais euros, de l’autre. Ce sont les mêmes, et la data est là pour le prouver. La data est essentielle pour convaincre la direction de faire les bons arbitrages. »

Bonne traversée digitale !