La fintech réveille la banque ! Data et insights à l’appui, les Power Fridays d’octobre 2016 vous présentent une autre vision de la banque. Plus simple. Plus mobile. Plus utile. Avec Linxo, pionnier et leader de l'agrégation de comptes bancaires en France, vous allez aimer faire vos comptes !

95%, 65%, 32 et 12 : les chiffres fracassants

Pas un, mais des chiffres fracassants pour cette 8ème édition des Power Fridays. La raison ? Le marché des applis mobiles est massif, et considérer différents indicateurs permet de mieux comprendre les nouveaux usages. « C’est paradoxalement intéressant et inquiétant », indique Frédéric Cavazza, marketing technologist. « Aujourd’hui, 95% des applis sont abandonnées dans les 30 jours, et 65% des utilisateurs n’installent plus d’appli. Il y a un phénomène d’App Fatigue. Depuis 10 ans qu’elles sont là, ça ne marche plus. »

Si 32 applis mobiles sont installées en moyenne, seules 12 sont utilisées régulièrement. Un second tiers est utilisé occasionnellement. Et un tiers ne l’est pas du tout. À noter que l’essentiel du temps passé sur les applis concerne le gaming, les réseaux sociaux et l’utilitaire. Les annonceurs se bagarrent les 10% restants. La bataille est acharnée, mais la victoire est possible. Pour émerger et être dans le top of mind des utilisateurs, l’appli « doit être simple pour de vrai, différenciante et utile. »

Les bons canaux pour les bons services

Et si votre assureur vous récompensait pour rester en bonne santé ? L’Américain Oscar Health promeut via son appli mobile un mode de vie sain et « se paie le luxe d’avoir un contact quotidien et ludique avec ses clients », note Raphaël Rivière, analytical consultant chez Google France. Si ce service n’apporte pas la réponse universelle, il a le mérite de répondre aux attentes utilisateurs.

En France, les parcours financiers sont de plus en plus digitaux (85%) et mobiles (30%). L’opportunité est réelle, mais « il ne faut pas se rater. Les prospects et clients ne laissent qu’une seule chance. La simplicité et la rapidité des parcours sont les meilleurs contributeurs. » Précisons également que 65% des Français, qui souscrivent en agence, sont décidés au moment de franchir le seuil de l’agence. Bienvenue dans l’ère du click and mortar !

Linxo, app’solument

Marre d’être à découvert ? D’éplucher vos relevés bancaires ? Consultez en un clin d’oeil la météo de vos comptes avec l’appli mobile Linxo !

En 2010, Linxo décide d’agréger les datas bancaires des utilisateurs mono ou multi-bancarisés. L’idée est innovante, mais les banques ne sont pas prêtes à l’accueillir : « vous allez nous désintermédier ». Au revoir !

Pas question de se décourager ! Linxo développe son algorithme et lance une appli mobile en 2011. Un million d’utilisateurs plus tard, la startup s’impose dans l’univers des fintech et vend sa technologie à des banques. Mobile-first aujourd’hui. Mobile-only demain. L’avenir de Linxo se dessine entre internationalisation, simplicité de la gestion des finances personnelles, expérience utilisateur et intelligence automatique, car « une info n’a de valeur que s’il elle répond à un besoin utilisateur », conclut Christophe Martins, directeur marketing et communication de Linxo.

Un dernier conseil : appliquez-vous !

Si l’appli mobile est la « voie royale » vers le consommateur, il ne faut pas oublier les applis hybrides, les sites mobiles, les progressive apps et les chatbots. La clé est de bien « comprendre les besoins et d’avoir une valeur d’usage, car il faut avoir une première interaction dans les 5 premières secondes », souligne Frédéric Cavazza. Et, pensez multicanal ! « On ne le répétera jamais assez. »


À lire également :

  • BNP Paribas, une transformation digitale axée sur la qualité de service
  • La data, pilier central de la stratégie marketing d’AXA
  • La Société Générale axe sa transformation digitale sur la qualité de service
  • Hello bank! booste de 43% sa notoriété publicitaire sur cible avec Golden Moustache
  • Baromètre de la transformation digitale : réalisme et pragmatisme en 2016