Citadine ou berline ? Neuve ou d’occasion ? Électrique ou hybride ? Toutes les options sont sur le web, et le search influence chaque étape du parcours d’achat automobile. Focus sur les chiffres !

#1. Point d’entrée de l’info auto online. Aujourd’hui, 84% des acheteurs de véhicules neufs utilisent le moteur de recherche pour s’informer en amont d’un achat. Et 85% des primo-acheteurs vont sur Google dans le cadre de leur parcours d'achat de véhicule neuf1.

#2. Acheteurs indécis, tous online. En France, 64% des acheteurs de véhicules neufs démarrent leur parcours sans idée précise du modèle qu’ils souhaitent acquérir. Et 86% de ces « acheteurs indécis » se tournent vers Google pour leurs recherches automobiles online1.

#3. De l’utilité des infos. Pour 87% des personnes interrogées, le moteur de recherche est la première source d’info online et offline à avoir influencé directement le parcours d’achat automobile. Suivent les vidéos online (68%) et les visites en concession (57%)1.

#4. What’s new and what to expect. Google aide les acheteurs de véhicules neufs à découvrir de nouveaux modèles. C’est le cas pour 40% des personnes interrogées1.

#5. La bonne occasion. Là encore, Google est la première destination pour 68% des acheteurs de voitures d’occasion. Viennent ensuite les sites de petites annonces, à 61%, et les recos d’amis, familles et collègues, à 41%2.

#6. Quand la pub drive le business. Les annonces payantes ont un impact décisif sur la notoriété spontanée des marques automobiles. Le gain moyen de notoriété spontanée est de 9 points de pourcentage auprès des exposés aux liens sponsorisés. Pour comparaison, il est de 8pp dans la grande consommation.3

#7. Longue route au search. +5% en 2014, +13% en 2015, 15% en 2016 et vraisemblablement 15% en 2017. Les acheteurs auto utilisent de plus en plus le moteur de recherche4.

#8. Virage mobile. Juillet 2017 devrait être un tournant dans les requêtes automobiles. Pour la première fois en France, plus de 50% des requêtes auto devraient avoir lieu sur mobile. L’ordi passerait alors au second plan4.

#9. Chacun son véhicule, chacun sa recherche. Les recherches génériques s’orientent particulièrement vers 4 segments de véhicules : SUV, camions & véhicules commerciaux légers, familiales et voitures compactes. À titre d’exemple, les requêtes génériques sur la catégorie « voitures compactes » ont progressé de 27% depuis 2014 et devraient augmenter de 13% cette année4.

#10. Hybride ou électrique ? Paiement cash ou différé ? Sensibilisés aux normes d’émissions polluantes, les acheteurs s’intéressent de plus en plus aux modèles de voitures hybrides et électriques. La preuve par le search : les requêtes autour des véhicules hybrides et électriques ont grimpé de 23% depuis 2014. Même progression des requêtes autour du financement : +20% depuis 20144.

Le search est la plus grande base de données d’intention au monde. Les requêtes captent simultanément une intention et un contexte (lieu, device, moment de la journée) et permettent aux marques de proposer des annonces pertinentes et d’adapter leur stratégie de bidding. Pendant le Mondial de l’Automobile 2016, les Français vibreront à chaque rugissement de moteur. Donnez-leur envie de rouler avec vous !


Sources : 1. TNS Research - Auto CB 2016 - France ; 2. Netpop Research - Global Auto Study 2013-2014 ; 3. Google/Ipsos MediaCT, Search for Brands Industry Research, juin 2014 ; 4. Données internes à Google

À lire également :

  • Comment construire sa stratégie search automobile pour 2017 ?
  • Quel mix marketing drive les ventes de voitures compactes en France ?
  • Quel mix média pour doper les ventes de crossovers et SUV en France ?
  • Mix Bumper Ads TrueView : Alfa Romeo dope son souvenir publicitaire
  • Pub locale Vogon YouTube : +27% de considération d’achat pour Alfa Romeo
  • La pub YouTube Fiat 500X booste de 123% la mémorisation sur cible