La réalité virtuelle n'en est qu'à ses débuts, mais elle suscite une attention de plus en plus marquée. L'année dernière, les recherches Google faites sur ce sujet ont pratiquement quadruplé dans le monde. Pour les annonceurs, les créateurs et les experts en storytelling, comment la réalité virtuelle va-t-elle dessiner l'avenir ?

Démocratiser la réalité virtuelle

Traditionnellement, la réalité virtuelle a toujours constitué la trame des œuvres de science-fiction. Aujourd'hui, elle a quitté le domaine de l'imagination, ce qui s'explique d'abord par la multiplication d'appareils mobiles puissants. Il suffit par exemple d'un simple morceau de carton pour que nos smartphones se transforment en casques de réalité virtuelle. Google a produit des millions de visionneuses Google Cardboard pour mettre cette expérience à la portée de tous. Et la réserve de contenus est inépuisable... YouTube devient ainsi la plus grande bibliothèque de contenu en réalité virtuelle au monde, puisque chaque vidéo disponible peut être visionnée de cette manière.

D'un bout à l'autre du globe, de plus en plus de personnes découvrent la réalité virtuelle, et l'intérêt pour cette technologie ne fait qu'augmenter. L'année dernière, le nombre de recherches Google sur ce sujet a ainsi pratiquement quadruplé dans le monde.

Qu'il s'agisse de la façon dont nous communiquons ou de celle dont nous utilisons nos temps libres, la technologie a le pouvoir de changer notre vie quotidienne. Nous n'en sommes qu'aux balbutiements, mais les choses sont déjà enclenchées. Pour les marques et les créateurs, il est donc temps de prendre la mesure de cette évolution.

Quelles applications pour la réalité virtuelle ?

De tous les moyens d'expression, le cinéma a toujours été le plus immersif. Malgré tout, vous restez un simple spectateur, même devant la plus sophistiquée des télévisions et même si l'image est ultra-nette. Il reste donc encore du chemin à parcourir.

La réalité virtuelle, elle, promet ce que l'industrie a baptisé "présence", autrement dit la sensation d'être vraiment transporté ailleurs. Certaines caméras RV, Jump notamment, sont capables de capturer tous les détails d'un lieu, dans ses moindres recoins. Dans un avenir pas si lointain, ce type de caméras enregistrera des images de réalité virtuelle partout dans le monde. Pour le public, qu'est-ce que cela signifie ? Imaginons... Vous voilà installé dans les tribunes VIP pendant un match de championnat, dans une loge à la Scala ou encore au pied de la scène pendant un concert de Beyoncé. Vous découvrez les plus beaux paysages de la terre, sans quitter le confort de votre salon. À part la téléportation, quelle solution pourrait vous offrir une expérience aussi réelle, aussi grisante ?

La réalité virtuelle peut aussi vous faire voyager dans le temps. Si nous commençons à enregistrer dès maintenant les événements les plus marquants de l'année 2016, dans 20 ans, nous pourrons faire un bond en arrière et revivre ces instants comme si nous y étions. On peut tout envisager, de l'événement de portée mondiale à un moment tout à fait privé comme une fête d'anniversaire, un mariage ou encore la première rentrée scolaire d'un enfant. Nous cueillons ces souvenirs comme le ferait un photographe, pour pouvoir ensuite les transmettre ou les revivre d'une façon incroyablement réaliste.

What Virtual Reality Will Mean for Advertising

Pour Google, Cardboard a été la première étape dans le monde de la réalité virtuelle. Bientôt, notre plate-forme RV Daydream permettra de vivre une expérience mobile encore plus réussie, encore plus réaliste grâce à un casque confortable, au prix étudié. Nous sommes également en train de concevoir des applications mobiles compatibles RV comme Google Play, Maps et YouTube. Pour mieux comprendre ce qu'est vraiment la réalité virtuelle, YouTube est un bon point de départ.

Vidéo à 360° ou réalité virtuelle ?

Sur YouTube, nous avons été parmi les premiers à parier sur la vidéo à 360°. Cette technique permet en effet de changer l'angle de visionnage en balayant l'écran du téléphone ou de la tablette, ou en inclinant l'appareil, et l'utilisateur n'a pas besoin de porter de casque. De plus en plus de vidéos de ce type sont mises en ligne, leur nombre ayant doublé au cours des trois derniers mois. Les marques ont ouvert la voie, en se servant des vidéos à 360° pour filmer leurs grands événements ou réaliser des annonces créatives. BMW a ainsi utilisé cette technologie dans une annonce retraçant une course automobile à 360°. Une vidéo de ce type a été faite à partir de la comédie musicale "School of Rock". AT&T a simulé un accident de voiture pour inciter les conducteurs à la prudence lorsqu'ils utilisent leur téléphone.

Avec la réalité virtuelle, la vidéo à 360° prend littéralement de la profondeur. Avec un casque de réalité virtuelle, sorte de grand frère de la visionneuse View Master rouge avec laquelle vous avez peut-être joué enfant, vous voyez les images en trois dimensions, ce qui renforce cette impression d'immersion. La technologie audio spatiale donne également la sensation d'être plongé dans un environnement sonore, comme dans la réalité.

L'histoire, un kaléidoscope de détails

Pour les créateurs de contenu, la vidéo à 360° et la réalité virtuelle offrent un potentiel immense, mais elles supposent aussi d'aborder les choses sous un autre angle. La réalité virtuelle invite les spectateurs à participer activement et leur permet de regarder où ils veulent. Comme l'explique Jessica Brillhart, réalisatrice de films RV chez Google, l'histoire que nous voulons raconter nous environne littéralement. Donc, plutôt de la retranscrire image par image, un réalisateur doit construire un univers complet.

C'est ce qui fait de la réalité virtuelle et de la vidéo à 360° un outil incroyablement efficace pour susciter l'empathie. Si le spectateur oublie qu'il regarde et a l'impression de vivre, la sensation qu'il ressent est beaucoup plus réelle et le message passe d'autant mieux.

Sur YouTube, les créateurs utilisent ce moyen pour proposer aux spectateurs une expérience unique, qu'il s'agisse de sport, d'actualité, d'enseignement ou de mode. Installé dans le cockpit d'un jet, on se retrouve ainsi le souffle coupé lorsque l'appareil fait des acrobaties dans le ciel. Le New York Times emmène ses lecteurs tout autour du monde, sur les pas des enfants qui ont dû fuir leur maison. Les professeurs emmènent leurs élèves dans des sorties virtuelles impossibles à faire en autocar. Les fashionistas assistent en "front row" aux derniers défilés de Jason Wu, Hugo Boss et Dior.

Des artistes se sont emparés avec une incroyable inventivité de Tilt Brush, notre nouvelle application RV qui permet de peindre dans un espace 3D. Avec elle, la page n'est plus une surface plate, et l'artiste entre littéralement dans son œuvre, comme l'explique Glen Keane, animateur chez Disney. "Avec cette application, nous ouvrons un peu plus grand la porte sur l'imaginaire", affirme-t-il.

4 questions que les marques intéressées doivent se poser sur la réalité virtuelle

La réalité virtuelle n'est plus une nouveauté et elle trouve de véritables applications pour les marques. Celles-ci ont-elles pour autant intérêt à l'adopter ?

Pour le savoir, elles doivent se poser certaines questions avant d'investir dans la technologie RV :

La réalité virtuelle offrira-t-elle aux spectateurs une expérience impossible à avoir autrement ? Le sujet traité doit vraiment tirer parti de ce support : transporter le spectateur dans un autre lieu et le plonger dans un nouvel univers qu'il va devoir explorer.

La réalité virtuelle peut-elle donner à l'acheteur une image plus réaliste de votre produit ? Selon une étude d'Ericsson ConsumerLab, dans le monde entier, les utilisateurs de smartphone s'intéressent avant tout à la réalité virtuelle pour faire des achats. 64% des personnes interrogées ont ainsi expliqué qu'elle leur permet de "voir la forme et la taille réelles des articles vendus en ligne". Et les marques de la distribution ne sont pas les seules concernées. Cadillac utilise déjà la réalité virtuelle pour créer des concessions automobiles virtuelles.

Avez-vous choisi un environnement où il y a beaucoup à observer ? S'il s'agit d'une pièce aux murs blancs et nus, sûrement pas, mais si vous assistez à un événement sportif ou à un concert, c'est tout le contraire.

L'intérêt des spectateurs ne va-t-il pas s'émousser une fois passée la surprise initiale ? Au-delà d'une minute, ce n'est pas toujours facile de leur donner envie de poursuivre l'expérience. Vous devez avoir des "arguments" capables d'alimenter leur curiosité.