Le digital est la nouvelle normalité et bouleverse le quotidien. Le consommateur est multi-connecté et navigue d’un écran à l’autre. Avec la digitalisation du parcours client et la démultiplication des signaux émis, l’avenir du marketing appartient à ceux qui maîtrisent la data et embrassent les technologies !

Internet accompagne la vie des Français. Mode, cinéma, musique, voyage : 82% des Français vont chaque jour sur Internet à des fins personnelles. En 2015, les Français disposent de 2,5 devices par personne et 41% utilisent aussi souvent un smartphone qu’un ordinateur ou une tablette1.

Le digital impose une réactivité sans faille. L’avènement du smartphone a fait entrer le consommateur dans une seconde phase du Web. Le smartphone a mis le Web dans le monde physique et est devenu un compagnon de tous les instants. Finies les sessions quotidiennes et prévisibles sur Internet. Elles sont remplacées par des interactions fréquentes et fragmentées. En 2015, les Français saisissent leur smartphone jusqu’à 150 fois par jour.

Le digital est une opportunité. Il est aussi un enjeu majeur et complexe. Désormais, le marketeur gère une multitude de fournisseurs de services, fait des choix technologiques structurants, agit en expert de la mesure et de l’analyse et fait des arbitrages pluri-média. Sans oublier qu’il doit continuellement prouver à son directeur financier la rentabilité de ses investissements digitaux.

Avec la croissance exponentielle des signaux émis, les marques sont projetées dans l’ère de la data. Le défi pour les marketeurs consiste à détecter les bons signaux pour concevoir un marketing plus fin et créer des campagnes publicitaires ciblées et personnalisées. Comment agréger et analyser la data pour toucher la bonne audience et proposer une expérience pertinente et engageante ?

Souvenez-vous des 3 moments de vérité énoncés par Procter & Gamble en 2005. Après le stimulus, ou déclic, il y avait la décision d’achat (First Moment of Truth) puis l’expérience d’achat et le test du produit (Second Moment of Truth). Enfin, le partage d’expérience avec les autres consommateurs (Third Moment of Truth). Désormais, le consommateur va sur Internet pour se divertir, apprendre, s’informer et acheter. Il y a une myriade de moments qui comptent, et autant d’opportunités pour les marques. C’est là que les décisions se prennent et que les préférences se dessinent. Mais attention, tous ces moments ne se valent pas ! L’enjeu pour le marketeur est de déterminer les moments clés pour convaincre.

D’une certaine manière, les objectifs du marketeur ne changent pas. Il doit toujours identifier les clients potentiels et construire des marques fortes pour in fine développer les ventes. Ce sont les outils et les méthodes qui ont évolué et, dans ce contexte de mutations, Google met son cœur de métier au service du marketeur.

Sur le search, Google capte simultanément une intention et un contexte (lieu, device, moment de la journée). L’essence de Google, c’est de comprendre l’intention derrière la requête. Sa force, c’est de combiner les signaux du search avec les signaux de navigation sur le Web et les données de visionnage sur YouTube.

Dans un environnement hyper-concurrentiel, maîtriser la data permet de sortir du lot. L’objectif du marketeur est triple : capter les bons signaux pour créer des campagnes publicitaires pertinentes et engageantes, mesurer l’impact pour déterminer ce qui fonctionne et réitérer et, enfin, donner de la puissance pour atteindre toujours plus de clients potentiels.

Signaux, impact et puissance sont désormais les 3 piliers du marketing digital. Les technologies Google s’inscrivent dans cette dynamique et permettent de délivrer le bon message à la bonne personne, au bon moment.

Marketeurs, faites de la complexité une opportunité pour convaincre dans les moments qui comptent !

Guillaume Bacuvier

Directeur Innovation & Solutions Europe chez Google


Source :
1. Ces informations émanent du Baromètre Consommateur de Google pour la période 2014-2015

À lire également :

  • Le marketeur, maillon fort de la transformation digitale
  • Comment être là dans les moments qui comptent ?
  • La transformation digitale ne fait que commencer