"Think with Innovators" est une nouvelle série d'interviews avec certains des esprits les plus novateurs en matière de marketing. Pour la première, nous avons rencontré Marco Bertozzi de Performics. Nous lui avons demandé comment il a débuté dans l'industrie des médias digitaux, comment il parvient à développer ses facultés d'adaptation et d'innovation au sein d'une grande organisation, et ce qu'il pense de l'avenir du secteur.

Si Marco Bertozzi ne devait retenir qu'un seul moment marquant de sa carrière, qui l'a amené jusqu'à son poste actuel de Global Chief Revenue Officer chez Performics, ce serait sa décision d'abandonner l'univers de la télévision pour se consacrer au digital, alors balbutiant. "À l'époque, la télévision occupait une position dominante, et nombreux sont ceux qui n'ont pas compris vers quoi je me tournais ni pourquoi", explique-t-il, avant de résumer son approche de l'innovation en ces termes : "Il est essentiel de faire confiance à son instinct et de se lancer plutôt que de toujours écouter les gens autour de vous".

Marco Bertozzi a très vite compris que le digital pouvait révolutionner le monde du marketing, et c'est aux premières loges qu'il a pu observer l'une des périodes les plus riches en innovations de l'histoire de la publicité. Toutefois, ce tournant ne s'est pas amorcé sans difficulté : "Quand vous entamez une transformation profonde, il est rare que tout le monde voie la même chose que vous et soit d'accord avec vos principes". Selon lui, insuffler de nouvelles idées dans un secteur bien établi, c'est comme "nager à contre-courant".

Pour Marco Bertozzi, les esprits novateurs sont souvent des solitaires, des éléments perturbateurs dont le plus grand défi consiste à persuader la majorité que le changement est une bonne chose, et que les conséquences seront positives pour les agences et pour les clients. Au cours des nombreuses années qu'il a passées à faire progresser le digital, le défi le plus important qu'il ait eu à relever a été l'introduction du programmatique en 2009. "À l'époque, beaucoup d'entreprises n'y croyaient pas", se souvient-il, "mais aujourd'hui, on retrouve dans toutes les organisations d'ardents défenseurs du programmatique qui s'efforcent de changer les méthodes de travail habituelles." Marco Bertozzi se rappelle qu'il n'existait aucune solution miracle pour amener les changements espérés : il a "littéralement fait du porte-à-porte" pendant des années pour sensibiliser ses collègues et ses clients à la puissance des nouvelles technologies.

L'innovation est inscrite dans votre ADN. On peut apprendre certaines des compétences requises, mais on en revient toujours à la question essentielle : "qu'est-ce qui vous motive ?" C'est en vous que vous trouverez la motivation pour innover.

Marco Bertozzi, Global Chief Revenue Officer chez Performics

"Pour définir l'innovation dans le contexte d'un grand groupe de médias, je parlerais du concept d'"intrapreneur", indique Marco Bertozzi. "Cela signifie essayer d'amener des changements, de modifier les habitudes des gens et d'inventer de nouvelles choses au sein d'une grande organisation." Après avoir fait ses preuves en tant qu'"intrapreneur" chez VivaKi et Performics, Marco Bertozzi prend désormais le temps de partager son expérience avec la prochaine génération d'esprits novateurs. "J'accompagne certains étudiants à l'université et j'interviens dans des écoles. J'ai quelques autres projets en tête. Je vais également à la rencontre de certaines des plus grandes entreprises de publicité digitale dans le monde pour discuter avec elles des évolutions à venir."

Marco Bertozzi pense que de nouvelles technologies sont déjà en train de changer l'avenir du secteur, mais que l'enjeu fondamental reste toujours le même pour les entreprises. "Après le programmatique et tous les canaux associés, tout le monde ne parle aujourd'hui que de la réalité virtuelle. Cela ne s'arrête jamais. Le défi pour les agences, c'est de rester à l'avant-garde du changement et de l'adopter sans réserve."

Marco Bertozzi sait exactement d'où lui vient son enthousiasme pour l'innovation, dont il attend les prochaines vagues avec impatience. "Ce qui m'a toujours poussé à me lever le matin, c'est l'opportunité de travailler avec de nouvelles entreprises et personnes tournées vers l'avenir. Je pense qu'il existe d'autres moyens d'aller de l'avant que ceux que nous avons adoptés jusqu'à présent, et j'ai la certitude que nous les trouverons."