Dans les années 1980, un baron de la drogue règne en maître sur la Colombie. Son nom est Pablo Escobar. En moins de 10 ans, il amasse une fortune de 30 milliards de dollars et devient le septième homme le plus riche de la planète. Netflix signe un biopic avec la série originale Narcos et crée une bande-annonce spécialement pour le format TrueView de YouTube. L'objectif est simple : générer un maximum de notoriété et de considération tout en réduisant le taux de skip.

Avec plus de 150 nouvelles créations originales en 2015, les séries originales de Netflix sont un levier d’acquisition majeur. La bande-annonce est l’asset marketing central dans la stratégie d'acquisition de Netflix en France.

Pour la série Narcos, le spécialiste de la SVOD s’associe à l’agence Biborg et propose une créa impactante. « Le temps de voir cette vidéo, il aura gagné 3470 dollars » Qui ? Quand ? Comment ? La voix off éveille la curiosité dès les premières secondes et incite l’utilisateur à ne pas skipper pour comprendre les tenants et aboutissants de l’histoire.

Autre atout : le choix de chiffres et de références qui parlent aux Français. « Sa propriété mesurait 20 km², 2000 fois la pelouse du stade de France. Il employait 750 000 personnes, 3 fois la population de Bordeaux. »

Résultats chiffrés de la campagne

Avec la bande-annonce Narcos pour YouTube, Netflix joue sur la possibilité de skipper dès les 5 premières secondes. Pari gagnant avec le meilleur taux de vue de la campagne, à 22,81%, et un coût par vue de 0,04 euros, le plus bas jamais obtenu par Netflix en France. À noter que la vidéo est diffusée plus d’un mois après le lancement de la première bande-annonce !


« En jouant sur les 5 premières secondes, en générant de la curiosité et en associant le contenu à des thématiques purement françaises, nous nous sommes adaptés à notre audience et à leurs usages tout en améliorant sensiblement nos performances. Les résultats sont à la hauteur et justifient notre stratégie créative qui vise à développer du contenu publicitaire spécialement adapté à YouTube. »

Benjamin Cléry-Melin, Responsable Marketing Netflix France


À lire également :

  • Bande-annonce Everest : taux de vue à 41% avec ciblage d’audience affinitaire
  • Publicité vidéo skippable : qui regarde ? Pourquoi ?
  • Publicité vidéo : 5 secondes pour ignorer ou regarder
  • Rétrospective TrueView : des pubs qui valent le clic