Le Huffington Post est une source d’informations en ligne primée qui propose des chroniques, ainsi que des articles d'actualité et de divertissement. Chaque mois, il attire des millions d'utilisateurs et enregistre des milliards de pages vues. Des éditions numériques sont ainsi mises à disposition dans de nombreuses langues pour les lecteurs passionnés des quatre coins du monde. Dans le cadre de sa stratégie en ligne, il est devenu de plus en plus important de toucher les lecteurs sur plusieurs écrans.

S'adapter au changement de comportement sur les mobiles

"Le Huffington Post n'a jamais eu besoin de s'adapter à Internet, car il a été créé en ligne", déclare Kia Makarechi, Senior Editor of Mobile and Innovations. "Nous voulons être disponibles partout où nos lecteurs se trouvent." Le journal a créé un premier site mobile il y a plusieurs années, anticipant ainsi les changements de comportement à venir de ses lecteurs.

Au cours des deux dernières années, de plus en plus de pages ont été consultées sur mobile. L'équipe éditoriale a donc décidé d’examiner les types de contenus parcourus sur divers appareils. Elle a dégagé des schémas et des tendances, par exemple, les moments où les lecteurs accèdent aux actualités ou aux articles de divertissement, la façon dont ils partagent le contenu, etc. Lors de la refonte de leur site mobile, les concepteurs du Huffington Post ont tiré parti de ces informations pour s'adapter aux changements de comportement sur ce type d'appareil.

Comme l'indique Kia Makarechi, l'équipe a tenu compte de l'ergonomie numérique en se penchant sur le mode de consultation adopté par les mobinautes (utilisation du pouce, défilement des pages, appui sur les contenus). Elle a adopté le défilement infini afin de proposer sans arrêt de nouveaux articles aux lecteurs. Elle a également cherché à augmenter le temps passé sur le site, en boostant le nombre de visites global ainsi que le nombre d'articles consultés par session. Il était aussi important de contrôler les pages de destination en fonction de la situation géographique ou de la langue afin de proposer des contenus pertinents à tous les utilisateurs, où qu'ils se trouvent.

L'impact des médias sociaux, déjà conséquent et en perpétuelle évolution, a également largement influencé le nouveau design du site mobile. Les éditeurs accèdent à des rapports en temps réel sur les sites référents, les visites sur mobile et ordinateur, la fréquence des clics sur chaque article, les tendances d'évolution des taux de clics, et d'autres statistiques importantes. Ces données mises à jour en permanence leur permettent de procéder à des ajustements de dernière minute, d'ajouter du contenu sur la page d'accueil ou de diffuser les articles appropriés sur le site mobile. "La participation des utilisateurs a été largement améliorée", explique Kia Makarechi. "Le phénomène est comparable à celui des 'flashmobs' : nous enregistrons des pics d'activité brefs et intenses."

Refondre le site mobile sans perturber la version pour ordinateur

Une équipe interne constituée de spécialistes a revu et corrigé le site mobile en deux mois seulement. "Notre stratégie nous permet de nous concentrer sur les navigateurs pour mobiles, et de tester de nouvelles mises en page et fonctionnalités sans que nos lecteurs sur ordinateur n'en pâtissent", précise Sam Napolitano, Director of Engineering du Huffington Post. "Nous continuerons à développer notre site mobile afin de le rendre plus réactif, et d'introduire de nouveaux modes d'affichage et appareils, par exemple, les tablettes. Toutefois, la distinction entre les deux versions du site nous permet d'expérimenter plus rapidement et de façon bien plus contrôlée."

Pour déterminer à quel moment les utilisateurs accèdent à leur site à partir d'un appareil mobile, l'équipe éditoriale utilise des modes de détection d'appareil et d'user-agent sophistiqués. "Notre site mobile est entièrement contrôlé par API. Nos interfaces de programmation internes permettent d'afficher des pages de contenu dynamiquement", explique Sam Napolitano. "Cette démarche constitue la première étape d'une stratégie de 'priorité au mobile' plus réactive."

Depuis la refonte, le temps passé sur le site mobile a enregistré une croissance de 50 %

Les résultats des modifications apportées au site mobile du Huffington Post ont été impressionnants. Le temps passé sur le site Web mobile a grimpé de 50 % depuis le lancement de la nouvelle version. À la même période, le nombre de visiteurs uniques sur mobile (application et site Web mobile confondus) a augmenté de 37 %.

"Nous constatons une croissance massive du mobile chaque mois", précise Kia Makarechi. "Nous touchons 29 % des mobinautes aux États-Unis, ce qui signifie que presque un tiers d'entre eux recherche et trouve notre contenu". Avec une audience massivement connectée sur mobile, la publicité optimisée pour ces appareils est devenue un domaine clé pour la croissance du Huffington Post.

Résumé des résultats de la stratégie mobile/multi-écran

  • 50 % de temps passé en plus sur le site mobile
  • 37 % de visiteurs uniques en plus sur le site mobile depuis sa refonte
  • 29 % de mobinautes touchés aux États-Unis
  • Développement des activités de publicité pour mobile du journal