Créée en 2004, la société Webprint est spécialisée dans la vente de produits personnalisés. Elle propose, entre autres, des impressions photographiques sous forme de livres, de cadeaux et de tasses, ainsi que sur des supports tels que l'aluminium, le bois, le tissu, l'acrylique et le forex. Webprint est une société 100% digitale. Ses responsables ont donc choisi d'allouer 35% du budget marketing total à la pub sur le réseau de recherche. Ils ont diffusé des annonces pour une offre de produit en 2012, avant de passer aux campagnes shopping début 2014.

La pub AdWords est à l'origine de 7% des visites totales sur le site de Webprint. Il était donc essentiel de mesurer précisément l'activité des utilisateurs pour améliorer le site. Heureusement, les campagnes shopping sont conçues pour faciliter la configuration et l'optimisation des campagnes, ainsi que la gestion des produits et la définition des enchères correspondantes. Elles permettent également de créer des rapports sur les performances et d'identifier des opportunités pour augmenter le trafic.

« Les campagnes shopping nous offrent des statistiques plus précises », indique Robin Prinsen, responsable e-commerce chez Webprint. Cette facilité d'accès aux datas a permis d'améliorer considérablement les performances.

« Le taux de clics a augmenté de 51%, le nombre de conversions de 77%, et le nombre de clics de 112%. Quant au coût par clic, il a diminué de 17% », constate Robin Prinsen. De plus, le coût par clic des campagnes shopping est inférieur de 42% à celui des campagnes AdWords standards sur le réseau de recherche. « Grâce à un ROI plus élevé, une gestion et une utilisation plus faciles, ainsi qu'un accès à des statistiques, nous avons pu augmenter de 69% le revenu publicitaire total avec une pub produit ».

Au final, les campagnes shopping ont-elles permis à Webprint d'atteindre ses objectifs ? « Tout à fait. Nous avons pu diminuer les coûts par clic et augmenter le nombre de conversions, ce qui nous a permis d'améliorer notre retour sur investissement. Nous avons ainsi pu dépenser plus pour attirer davantage de visiteurs, et atteindre plus facilement nos objectifs ».