Weenect, startup française spécialisée dans les solutions de suivi GPS pour enfants, seniors, chiens et chats, a un double enjeu : développer sa notoriété et augmenter ses ventes online. Après observation de la forte croissance du trafic mobile, elle met la vitesse au coeur de sa stratégie mobile, affine l’expérience utilisateur et améliore ses performances.

La proportion d’utilisateurs, qui visitent le site web à partir d’un mobile, est telle que Weenect décide de booster ses investissements AdWords sur mobile. Mais, pour en tirer le meilleur parti, la startup sait qu’il faut optimiser l’expérience utilisateur.

Weenect s’associe à Google pour réduire le temps de chargement de son site mobile. Parmi les améliorations, citons le remplacement des animations par des images statiques. Les pop-ups, qui s’ouvrent sur ordinateur, sont également supprimées sur mobiles pour faciliter la navigation. Enfin, l’équipe crée un nouveau menu dédié aux mobinautes et conçoit un nouveau tunnel de conversions sur mobile. Moins d’informations et de textes : le site devient plus simple et mobile-friendly, et Weenect garantit une expérience utilisateur de meilleure qualité.

« Les résultats sont vraiment motivants. Ils nous aident à prendre conscience de l’impact du mobile sur les ventes », souligne Adrien Harmel, PDG et cofondateur, Weenect. « Nous sommes déterminés à poursuivre sur cette lancée. »

Les performances mobiles augmentent fortement. La part des conversions sur ce device passe de 23 à 33%, et la part des revenus générés par les mobiles passe de 21 à 32%. Les conversions multi-devices générées par les mobiles représentent désormais 10% du total des conversions.

Au vu de ces résultats, Weenect décide de doubler ses investissements AdWords.

« Ces résultats démontrent la puissance d'une stratégie mobile », explique Adrien Harmel, PDG et cofondateur de Weenect. « Désormais, nous ne traiterons plus ordinateurs et mobiles de la même manière. Notre objectif est d’atteindre le même taux de conversion sur les deux plateformes. Du moins, nous allons essayer. Les attentes des clients ne sont pas les mêmes sur tous les écrans : il est donc normal d’adapter nos stratégies pour accroître les ventes. »