Les écosystèmes naturels, une source d’inspiration pour les managers

Celine Pasula / Juillet 2020

Celine Pasula est la PDG de Fingersoft, un développeur de jeux finlandais. Forte de sa formation de biologiste, elle a analysé comment naissait la culture d'entreprise en examinant de près la recette des équipes les plus efficaces. Voici ses conclusions.

Avec l'assouplissement des politiques de confinement en Europe, beaucoup de personnes se posent des questions sur l'avenir de leur espace professionnel. En créant un environnement culturel permettant à leurs équipes de travailler efficacement, les dirigeants peuvent aider leurs employés à trouver leurs marques dans ce nouveau monde et même à s'y épanouir.

En tant que PDG de Fingersoft, un développeur de jeux mobiles en Finlande, j'ai passé plusieurs années à observer le fonctionnement des équipes performantes pour comprendre les facteurs déterminants de leur réussite. En tant que Finlandaise vivant au contact de la nature, j'ai découvert que les écosystèmes naturels avaient plusieurs points en commun avec la création d'un esprit d'équipe et que les dirigeants pouvaient s'en inspirer.

Un environnement positif permet aux entreprises d'être dynamiques, de développer une culture de l'innovation et d'inciter chacun à approfondir sans cesse ses connaissances. Il offre également un cadre professionnel où les employés se sentent suffisamment à l'aise pour prendre des décisions, même lorsqu'ils travaillent à distance. Mais comment atteindre cet objectif ?

“La survie du plus apte”

Un écosystème naturel est un ensemble d'organismes vivants évoluant au contact de composants inanimés pour produire un environnement bénéfique à tous. Il en va de même pour le milieu professionnel. Pour réussir, les dirigeants doivent impérativement s'assurer que tous les éléments de leur entreprise sont capables d'interagir entre eux et de s'adapter au changement. Le moindre déséquilibre peut entraîner l'effondrement de tout le système.

L'un des principaux enseignements de Charles Darwin sur la survie du plus apte est que "les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s'adaptent le mieux aux changements". En tant que dirigeants, nous devons nous efforcer de créer des environnements propices à une évolution constante.

Cette capacité d'adaptation aux changements dépend en grande partie de l'envie d'apprendre. Mais cette volonté demande des moments libres. C'est la raison pour laquelle il est vital d'inciter les équipes à approfondir sans cesse leurs connaissances et, surtout, de leur laisser véritablement le temps de le faire.

“Les liens sont la clé de l'adaptabilité”

L'innovation et le changement résultent souvent de la création d'un écosystème (ou d'une culture d'entreprise) favorisant les liens entre les individus. Malgré les difficultés que peut poser aujourd'hui la distanciation physique, vous pouvez continuer d'inciter chacun à approfondir ses relations professionnelles pour évoluer. Il existe de nombreux moyens d'y parvenir, qu'il s'agisse des cafés-rencontres virtuels ou des entretiens hebdomadaires avec les employés.

Prenez l'exemple de la forêt amazonienne. Les arbres offrent une protection contre les changements météorologiques, tandis que la pluie donne aux plantes l'eau dont elles ont besoin pour pousser. À son tour, la végétation permet aux animaux de subsister en se nourrissant de leurs nutriments. Il suffit d'un petit changement pour que tous les autres maillons de la chaîne doivent s'adapter.

Il en va de même pour les liens entre les équipes. Dans toute l'entreprise, chaque équipe et ses membres peuvent être une source d'informations permettant aux autres d'évoluer. Si une personne ou une équipe n'est pas performante, ce manque d'efficacité peut rejaillir sur toute l'entreprise. Si vous comprenez bien les liens entre vos différentes équipes, ainsi que les visions et les valeurs qu'elles partagent, vous permettrez à tous les employés d'avancer beaucoup plus facilement dans la même direction.

“Une culture positive est la base d'un écosystème efficace”

Les cadres doivent s'appuyer sur les valeurs de leur entreprise pour créer un environnement de travail sain permettant aux équipes de prendre des décisions. L'un des moyens d'y parvenir est d'inclure, dans les équipes, des experts qui maîtrisent un domaine et qui sont peut-être plus intelligents que leurs dirigeants. Ces équipes doivent également pouvoir prendre des décisions sans dépendre de leurs responsables.

Mais pour qu'elles se sentent capables de le faire, il est vital de leur offrir la sécurité psychologique dont elles ont besoin. Dans la nature, certains stimuli entraînent une réaction d'attaque ou de fuite. Il en va de même lorsque les employés se sentent rejetés ou pas assez considérés.

À une période où le télétravail est omniprésent, la distance peut empêcher de déchiffrer ou de comprendre facilement les intentions des individus. Vous devez placer la sécurité psychologique au centre de votre communication. Vous pourrez ainsi créer une culture permettant à vos équipes de se sentir suffisamment à l'aise pour tenter des expériences, tout en sachant qu'elles auront le soutien de leur direction en cas d'échec.

Trois conseils pour créer un écosystème propice à l'épanouissement de vos équipes

  1. Donnez à vos employés le temps d'approfondir sans cesse leurs connaissances et encouragez-les à partager leurs découvertes avec leurs collègues.
  2. Même si les personnes ne peuvent pas se rencontrer physiquement, misez sur les outils virtuels pour les aider à renforcer leurs relations professionnelles.
  3. Créez une culture d'entreprise qui soutient les employés même en cas d'échec. Vous inciterez ainsi vos équipes à tenter continuellement de nouvelles expériences.

Envie d'en savoir plus ? Regardez Celine Pasula aborder les thèmes du leadership, des individus, de la culture et de la théorie de l'évolution dans le cadre des webinars App Hub Live (en anglais). Vous pouvez également retrouver des ressources plus complètes sur le management

Favoriser l'inclusion lors du télétravail