Société Générale et 5 startups ont 1 minute pour convaincre, et ça marche !

Mars 2019

Des publicités vidéo qui financent des startups. Il fallait y penser. Société Générale l’a fait, et 2 millions de personnes ont décidé de ne pas skipper.

5 startups. 5 projets. 1 minute

Avec sa nouvelle signature et plateforme de marque C’est vous l’avenir, Société Générale met le client au centre de ses actions. « Nous nous adressons à tous ceux qui ont des projets, dans leur vie professionnelle ou privée », explique Patricia Zaharescu, Chargée de publicité et de la marque Société Générale.

Expression tangible de la vision de marque, la campagne Don’t Skip My Project est lancée en janvier 2019. Imaginée par Havas 04, elle prévoit que Société Générale offre à 5 startupers ses pre-rolls YouTube pour pitcher leur projet et un soutien financier de 120 000 euros. « L’objectif était de créer une opération propriétaire et pérenne pour Société Générale, qui démontre la dynamique transformative d’une marque moderne et innovante jusque dans le financement des startups », explique l’agence créative Havas 04.

Ces 5 startups, Aura (dispositif de végétalisation des espaces de travail), Bagshare (plateforme de mise en relation d’associations locales avec des voyageurs pour faciliter le transport de matériel), Odysway (agence de voyage en ligne qui propose des expériences insolites autour du sport, de l’aventure et du développement personnel), Le Drenche (journal de débats papier et en ligne qui oppose 2 points de vue sur l’actualité) et SmartPrepa (solution en ligne pour préparer les concours aux grandes écoles), ont été hébergées pendant 6 mois sur #LePlateau, incubateur de startups géré par Société Générale.

L’avenir, vous l’avez entre les mains

Innovante par son concept, la campagne l’est aussi par son activation. « L’objectif média était d’engager les entrepreneurs, mais aussi le grand public à travers cette mécanique de dons inédite », poursuit Carolane de Carvalho, consultante plurimédia, Carat. C’est vous l’avenir, vous qui entreprenez et vous qui les soutenez !

« Dans les 3 premières années de leur vie, les startups ont besoin de gagner en notoriété et de récolter des fonds pour se développer », ajoute Patricia Zaharescu . « YouTube s’est imposé naturellement comme canal d’activation. La plateforme permet d’apporter de la visibilité aux startups et de mettre en place la mécanique participative via le principe du skip. »

Inhérent au format TrueView de YouTube, le skip après 5 secondes de visionnage devient la nouvelle mesure du temps. Et de l’argent. « Si le pitch du startuper ne convainc pas », explique Stéphane Aubin, Coordinatrice Média Digital, Société Générale, « vous skippez et n’abondez pas la cagnotte de la startup. Si vous allez au bout, vous soutenez le projet financièrement. » En parallèle, Société Générale opère un ciblage socio-démographique et affinitaire très précis, car « seul YouTube nous permettait de rentrer dans cette granularité de centre d’intérêt avec autant de volume. » Pendant 10 jours, la banque expose différentes cibles socio-démographiques avec une surpression de ciblages affinitaires pour chacun des projets. Bien sûr, un utilisateur ne pouvait pas rémunérer 2 fois la même startup.

Gagnant-gagnant

Sur la campagne Don’t Skip My Project, Société Générale enregistre plus de 5,7 millions d’impressions pour 2 millions de vues à 100%, soit un taux de complétion de 36% (vs. benchmark à 20% en France). Et parce que le coût par vue est à moins de 2 centimes, contre un prévisionnel à 4 centimes, et le taux de complétion à 36%, Société Générale atteint le nombre de vues complètes beaucoup plus vite. « Une mécanique créative bien pensée, combinée à une stratégie de ciblage pertinente, permet une adhésion et un engagement particulièrement forts », commente Carolane de Carvalho.

Société Générale et 5 startups ont 1 minute pour convaincre, et ça marche !

De bons KPI média, mais pas que ! « L’opération visait à faire évoluer l’image de marque Société Générale » , rappelle Patricia Zaharescu. Opération réussie avec un lift de 24% sur le souvenir publicitaire, de 7% sur la préférence de marque et de 15% sur les requêtes Société Générale pour les personnes exposées à la campagne (vs. non-exposées). « Preuve que la campagne a bien été mémorisée et attribuée à la marque. »

Société Générale et 5 startups ont 1 minute pour convaincre, et ça marche !

Les 5 startups ont également gagné en visibilité et en notoriété. Les requêtes de leurs noms respectifs ont grimpé de 96% auprès des personnes exposées à la campagne. Plus encore, Aura a obtenu des prises de contact, Le Drenche a gagné 50 000 nouveaux lecteurs, SmartPrepa a doublé le nombre d’inscriptions, tandis qu’Odysway et Bagshare ont gagné 10 nouveaux clients.

« Au vu du succès de ce premier opus, nous travaillons actuellement à décliner le concept sur d’autres thématiques », conclut Stéphane Aubin. Ce n’est pas le monde qui avance. C’est vous qui le faites avancer.

Le Search, premier facteur de décision du parcours Finance