Marre d’arpenter les allées du supermarché le week-end ? De perdre un temps précieux en caisse ? Think Insights Lab interroge les Français sur leur utilisation du smartphone pour faire les courses. Retrouvez insights consommateurs et pistes d’améliorations !

Par cette étude, Think Insights Lab cherche à comprendre les attentes à court et à long termes des utilisateurs de smartphone pour leurs achats quotidiens de produits de grande conso.

Point de départ de l’étude, l’identification de 4 profils d’utilisateurs de smartphone dans un contexte d’achat :

. Les minimalistes ont une connaissance très limitée des possibilités offertes par le smartphone. Ils restent plutôt sceptiques face aux nouvelles technologies.

. Les newbies ont une connaissance assez limitée des possibilités offertes par le smartphone. Ils n’en sont pas moins ouverts et l’utilisent surtout en magasins.

. Les chasseurs de bons plans connaissent bien les atouts du smartphone. Ils attendent une optimisation de la recherche de bons plans.

. Les geeks sont bien équipés et informés des possibilités du smartphone. Ils l’utilisent spontanément en phase d’achat pour gagner en autonomie et simplicité.

Quelle utilisation du smartphone aujourd’hui ?

Le smartphone renforce les habitudes de recherche. En mobilité, les consommateurs l’utilisent pour dénicher un bon plan, rationaliser un achat d’impulsion, obtenir un conseil ou se rassurer dans le cas d’un achat non-anticipé. Dans les points de ventes, ils comparent les prix, prennent des photos, rassemblent des infos, évaluent et commentent un produit ou un magasin auprès des communautés online. Pour les courses, quelques tendances fortes ressortent :

Le search sur mobile

La majorité des consommateurs estime que le smartphone est là pour simplifier les courses et baisser la facture. Il permet de rechercher promos, bonnes affaires, bons d’achat et offres spéciales. D’autres recherches concernent la composition des produits ou leurs utilisations possibles (ex : les recettes).

Au-delà du search

. Le mobile, un assistant personnel : les consommateurs utilisent leur smartphone pour gérer leurs listes de courses et programmes de fidélité. À noter que les newbies demandent une appli indépendante (exits les applis des retailers ou des marques de grande conso) pour optimiser leurs achats avec géolocalisation et comparaison objective des prix et des offres.

. Le click-and-collect est utilisé pour les biens durables et les courses, mais les applis existantes ne mettent pas suffisamment en avant ce service sur smartphone. Résultat : la plupart des consommateurs privilégie les achats à la maison sur desktop ou laptop.

. Recherche locale vs. géolocalisation : les consommateurs préfèrent chercher plutôt que d’être repérés. Ils privilégient donc les recherches locales et tolèrent la géolocalisation quand elle garantit un service.

Quelles attentes pour demain ?

À la maison ou au bureau, les internautes préfèrent l’ordi ou les tablettes. Taille de l’écran, navigation, vitesse et mémoire : tout est une question de confort d’utilisation. En mobilité (transports publics, centres commerciaux, etc.), les consommateurs déplorent une connexion Internet encore insuffisante pour des recherches. Pour des raisons techniques, ils ne parviennent pas toujours à rechercher des infos, communiquer et payer dans les points de vente.

Pour que le smartphone soit utilisé plus spontanément dans les transactions, les utilisateurs préconisent certains développements technologiques, notamment :

#1. Une meilleure connexion à Internet (3G ou 4G) dans les zones de retail.

#2. Une meilleure visibilité via des écrans plus grands et une qualité d’image accrue.

#3. Des applis plus ergonomiques et efficaces.

Du chariot au smartphone, il n’y a qu’un pas. Les consommateurs sont prêts à le franchir et lancent un appel aux entreprises technologiques. Cap sur la R&D !


Méthodologie :

. 2 forums en ligne sur 3 à 5 jours

. 50 membres du Think Insight Lab répartis en 2 groupes

. Période d’étude : du 9 mars 2015 au 17 mars 2015

. Tous les participants sont responsables des courses pour le foyer. Ils possèdent et utilisent leur smartphone pour des achats online.


À lire également :

  • Les soldes d’hiver, un sprint sur mobile
  • Étude Google : impact des pubs online et offline sur les ventes de sodas
  • Étude Google : quel mix média pour optimiser les ventes de dentifrice ?
  • Étude Google : quel mix marketing pour booster les ventes de shampoing ?