Bientôt le 14 février. Les fleuristes se coupent en quatre. Les chocolatiers s’emballent. Et les joailliers enclenchent le chrono. À J-6, découvrez les tendances de consommation et comportements d’achat à partir des requêtes des internautes français. La Saint-Valentin 2017 sera mobile ou ne sera pas !

Saint-Valentin, un peu, beaucoup, à la folie

Contrairement aux idées reçues, les Français tiennent à cette tradition. Selon une étude du ministère de l’Intérieur1, sortie en janvier 2017, 64% des Français fêtent la Saint-Valentin, 72% dépensent entre 50 et 100 euros et 52% offrent un cadeau, tandis que 20% sortent et 26% font les 2.

Plus que jamais, le web est le point d’entrée de la recherche de cadeaux. En 2016, les requêtes Saint-Valentin ont bondi de 44% sur un an, et il y a eu 2,7 fois plus de requêtes pour des cadeaux masculins que féminins2.

La Saint-Valentin se distingue par des achats d’impulsion. Les Français anticipent peu, et les requêtes s'affolent quelques jours avant l’événement avec un pic le jour J3.

Valeurs sûres et intentions pures

Pour la Saint-Valentin, les parcours d’achat sont relativement simples, et les principales catégories concernées sont les bijoux, les fleurs, le maquillage et les cosmétiques, le parfum, les cartes et la lingerie. À noter une belle progression des catégories parfums et maquillage & cosmétiques, avec des requêtes en hausse de 20% et 19% respectivement. Les requêtes de bijoux ont augmenté de 14% sur un an tous devices confondus2.

Plus inattendue, la plus forte hausse de requêtes « en forme de coeur » dans les 2 semaines avant la Saint-Valentin 2016 concerne les « galets en forme de coeur ». Autres exemples très love : « ballons en forme de coeur » et « emporte pièce coeur »2.

Parce qu’un plat bien exécuté vaut toutes les déclarations d’amour, « repas Saint-Valentin », « menu Saint-Valentin » et « dîner Saint-Valentin » ressortent parmi les termes les plus recherchés autour de l’événement. D’ailleurs, les requêtes « comment cuisiner... » ont bondi de 11% pendant le week-end de la Saint-Valentin 2016, avec une forte hausse des questions sur la préparation des topinambours et des queues de homard2. De quoi séduire les papilles de sa moitié !

Smartphone, mi amor

Atout coeur de la Saint-Valentin, le smartphone est toujours plus présent dans les phases d’inspiration et de recherche d’informations. En 2016, les recherches mobiles ont bondi de 65% et représentent un peu moins de la moitié des requêtes totales. Une tendance haussière qui touche toutes les catégories de cadeaux : parfums (+59%) maquillage et cosmétique (+57%), bijoux (+52%), cartes (+48%), fleurs (+47%) et lingerie (+41%)2.

Dans cette recherche du cadeau parfait, le smartphone a un triple intérêt :

#1. Local. Parce que l’achat se fait souvent à la dernière minute, le smartphone permet de rechercher un cadeau localement et de passer le récupérer en rentrant chez soi.

#2. Mobile-to-store. De la phase d’inspiration à l’après-vente, le smartphone accompagne le consommateur à toutes les étapes du parcours d’achat et génère des visites en magasins.

#3. Discrétion. Écran personnel, le smartphone permet de naviguer à l’abri des regards et de garantir l’effet de surprise le Grand Soir.

Une Saint-Valentin Sans-Valentin

Pas de +1 pour la Saint-Valentin ? Envie de se glisser dans la peau de Bridget Jones ? Les requêtes pour la chanson All by Myself de l’Américain Eric Carmen ont grimpé de 62% le jour de la Saint-Valentin 20162.

Célibs ou pas, les Français ont de l’humour. Entre le 1er janvier au 14 février 2016, les requêtes « carte amour » ont baissé de 15% sur un an, alors que les requêtes « carte humoristique » ont bondi de 27% sur un an2.

Le cadeau de Saint-Valentin est un achat d’impulsion. Annonceurs, couvrez un maximum de mots-clés (e.g. « idées Saint Valentin », «  cadeau Saint Valentin ») quelques jours avant l’événement, valorisez le mobile dans le parcours client, assurez votre visibilité en local et facilitez les achats online-to-store. Vos clients seront touchés en plein coeur !


Sources :

1. Étude Saint-Valentin par département français, janvier 2017, ministère de l’Intérieur (datagouv.fr)

2. Datas internes à Google, France, 2016

3. Datas internes à Google sur une base 1000, France, 2016

Note :

L’étude couvre les recherches du mot-clé « idées Saint Valentin » et de ses dérivés tels que « Saint Valentin 2016 » et « idées Saint Valentin ».


À lire également  :

  • Les requêtes Saint-Valentin s’enflamment
  • Le smartphone, atout cœur de la Saint-Valentin
  • Parfums sur Youtube : l’essence même des marques
  • Une montre de luxe pour la Fête des pères ?
  • Fête des Mères : un cadeau pour 80% des mamans
  • Le web, point de ralliement de la famille moderne