Oubliez le storytelling. 2019 sera l’année du storyselling

Travis Chambers Février 2019 Vidéo, Publicité

Comment créer une vidéo qui raconte une histoire forte et génère des résultats business concrets ? Dans cette tribune, Travis Chambers, Fondateur et Chief Media Hacker de Chamber Media, nous confie 3 conseils pour y parvenir.

En 2011, pour passer le temps lors d'un long trajet en voiture, j'ai filmé une vidéo de ma femme essayant de répondre à un problème, très simple en apparence. Parce que son frère ne pouvait pas la recevoir sur son téléphone, elle a décidé de la mettre en ligne sur YouTube.

8 ans, 12 millions de vues et 45 000 dollars plus tard, nous avions remboursé notre prêt étudiant et parcouru le monde pour un voyage de presse délirant. Cette histoire montre que les vidéos ont le pouvoir de raconter une histoire forte, mais également de générer des résultats business concrets.

Aujourd'hui, en tant que Fondateur et Chief Media Hacker de Chamber Media, j’aide les marques direct-to-consumer à recréer cet instant de magie. Voici 3 principes que ces marques maîtrisent à merveille en matière de marketing vidéo :

1. Attirez l'attention des utilisateurs et informez avec humour

Certaines techniques marketing sont exploitées à l'excès. C'est le cas, entre autres, des comparaisons avant/après, des témoignages d'individus, des démonstrations de produits et des interventions de porte-parole crédibles. On ne compte plus le nombre d'entreprises qui suivent exactement la même approche. Dans ce contexte, vous devez vous démarquer pour attirer l'attention des utilisateurs sur votre marque, et les informer sur votre produit ou service.

L'humour est l'un des leviers que les marques direct-to-consumer utilisent pour atteindre ces 2 objectifs. D'un point de vue stratégique, c'est parfaitement logique : les utilisateurs se tournent principalement vers les plateformes comme YouTube pour se divertir et apprendre de nouvelles choses. Pas étonnant qu'une campagne vidéo, qui répond à ces 2 attentes, soit efficace. C’est le cas pour de nombreuses marques avec lesquelles nous avons travaillé. À commencer par Nerd.

Nouvelle marque de soins pour la peau, Nerd cherchait à se faire connaître et à dynamiser ses ventes sur le marché saturé des cosmétiques. Elle a fait appel à nous pour créer une annonce qui divertirait les utilisateurs tout en les informant des vertus scientifiques du produit. En seulement quelques jours, la campagne a généré des dizaines de milliers de ventes avec un retour sur les dépenses publicitaires de 4 dollars gagnés pour 1 dollar dépensé.

2. Convertissez facilement vos utilisateurs en clients

Le storytelling a pris le pas sur le marketing. Une histoire inspirante peut s'avérer très efficace pour faire connaître votre marque. Mais les marketeurs ne doivent jamais perdre de vue leur objectif final : convaincre les clients d'acheter leur produit ou service.

Les marques direct-to-consumer le savent parfaitement. Très souvent, elles ne peuvent pas se permettre de passer à côté d'une vente. Et parce qu’elles n’ont pas toujours le budget et le temps d'attendre, elles mettent tout en œuvre pour faciliter les conversions.

Prenons l'exemple de la campagne pour le déodorant naturel PiperWai. Elle mettait en avant les ingrédients et les bienfaits du produit à travers une histoire amusante et susceptible de plaire à sa cible. Mais la marque ne voulait pas se contenter de divertir et d'informer les utilisateurs. Tout au long de la vidéo, elle les a invités à cliquer sur un lien pour acheter le déodorant. Par cette approche, l'entreprise a non seulement généré des millions de vues, mais aussi augmenté ses ventes de 250% dans le pays et de 70% sur Amazon.

3. Testez et mesurez ce qui compte vraiment pour vous

Les marketeurs définissent souvent leurs objectifs de campagnes autour du nombre de vues et des taux de clics, puis peinent à les associer à leurs ventes et à leur retour sur les dépenses publicitaires. Or, pour les marques direct-to-consumer, ce sont les conversions qui comptent.

Le meilleur moyen d'atteindre ces objectifs de conversion est de tester votre approche. Lorsque nous produisons une vidéo pour un client, nous scriptons et filmons sous différents formats pour identifier le plus impactant auprès des utilisateurs. Si nous testons une version de la vidéo et qu'elle ne répond pas à nos objectifs d'acquisition, nous pouvons rapidement leur en montrer une autre et tester son efficacité.

C'est ce que nous avons fait pour Mr. Cool, marque de climatiseurs à poser soi-même. Nous avons filmé 2 vidéos : l'une axée sur la marque, l'autre ciblant davantage le produit et la façon de l'installer. Avec cette dernière, la marque a plus que doublé ses ventes en moins d'un an (de 10 à 26 millions de dollars). Mais si nous n'avions pas testé les 2 versions, nous n'aurions pas pu le savoir. Quand vous créez votre campagne vidéo, pensez à filmer plusieurs versions et à les tester auprès de petites audiences pour avoir des feedbacks et suivre les conversions.

L’approche des marques direct-to-consumer permet de maximiser l’impact pour un minimum de dépenses. Peu importe leur budget, toutes les marques peuvent appliquer ces principes à leurs campagnes et atteindre leurs objectifs branding et performances.

Le Super Stagiaire par Orange : la cohérence entre écriture, réalisation et distribution