Black Lives Matter : décryptage des réactions sur YouTube

Gina Shalavi, Kristen Shipley / Août 2020

Les inégalités raciales sont un fléau mondial depuis des siècles. Mais les actes de violence perpétrés contre des personnes noires cette année ont eu un écho particulier et ont attiré davantage notre attention sur le racisme systémique.

Loupe stylisée affichée au-dessus d'un écran vidéo abstrait, avec le texte suivant : 4 fois plus de vues de vidéos liées au mouvement Black Lives Matter pendant les 10 premiers jours de juin, comparé à toute l'année 2019.

Tandis qu'au printemps dernier, le mouvement Black Lives Matter prenait de l'ampleur et était relayé par de nombreuses célébrités et entreprises du monde entier, il se propageait également sur YouTube. Les utilisateurs se sont en effet tournés vers notre plateforme pour s'exprimer sur ce sujet, mobiliser leurs communautés et demander la fin du racisme systémique. Rien que pendant les 10 premiers jours de juin, le nombre de vues de vidéos sur le thème "Black Lives Matter" a quadruplé par rapport à toute l'année 20191.

Depuis, nous avons constaté une augmentation continue du contenu vidéo lié à la justice raciale sur YouTube. Notre plateforme permet à chacun de partager des témoignages, de sensibiliser le public, et d'expliquer comment militer et agir concrètement pour cette cause. Voici trois comportements spécifiques adoptés par les utilisateurs pour faire entendre leur voix et lutter contre le racisme.

Partager des expériences personnelles

Pour la communauté noire, les tragédies comme le meurtre de George Floyd ne cessent de raviver le souvenir du mal causé par le racisme systémique. Pendant des années, les créateurs noirs ont partagé leur propre témoignage face à ce fléau dans des vidéos où ils décrivent l'impact de leur couleur de peau sur leur vie. Cette tendance mondiale met en lumière la situation des personnes noires dans différents contextes, que ce soit en France, aux États-Unis, mais aussi en Allemagne, en Corée, en Hongrie, au Japon. Cela concerne d’ailleurs tout type de secteurs, aussi bien le numérique et les nouvelles technologies que les Beaux-arts.

Cette tendance ne date pas d'aujourd'hui, mais en raison des récents événements, elle n'a jamais été autant d'actualité ni aussi tragique que maintenant. Le 26 mai, au lendemain de la mort de George Floyd, de plus en plus de vidéos contenant les mots "être Noir en" dans leur titre ont commencé à être mises en ligne sur YouTube. Elles ont atteint un pic plus d'une semaine plus tard, le 3 juin2.

En plus de partager leur propre vécu, les créateurs noirs publient des discussions importantes sur des problèmes essentiels (par exemple, comment parler des races et du racisme aux enfants ?). À travers des interviews, ou des prises de parole face caméra, beaucoup ont partagé leur décryptage en s'appuyant sur leur formation de professeur, ou de philosophe.

Aux Etats-Unis, de nombreux créateurs de contenus familiaux ont même publié des vidéos dans lesquelles ils discutent de ce sujet grave avec leurs enfants. Les familles noires et métisses sont à l'origine de la majorité de ces vidéos, mais certains créateurs blancs leur ont emboîté le pas et ont encouragé les autres à faire de même.

Sur le continent africain, certains créateurs ont ouvert des discussions en vidéoconférence sur le sujet.

Afficher sa solidarité avec le mouvement Black Lives Matter

Ces dernières semaines, nous avons constaté l'émergence d'une autre tendance vidéo prouvant que le mouvement Black Lives Matter transcende les races, les origines ethniques et les nationalités. Cet élan de solidarité s'est manifesté dans le contenu vidéo mis en ligne à travers le monde, qu'il s'agisse de minutes de silence, de joueurs s'agenouillant, de manifestations et de collectes de fonds virtuelles. Surtout, au cours des trois semaines suivant la mort de George Floyd, les vidéos liées au mouvement Black Lives Matter ont été vues dans le monde entier3.

Évolution du nombre de vues de vidéos liées au mouvement Black Lives Matter suite à la mort de George Floyd

Un graphique à courbe montre une hausse du nombre de vues de vidéos liées au mouvement Black Lives Matter entre le 28 mai et le 12 juin.

Le nombre de vues de vidéos incluant le nom de George Floyd dans leur titre ou leur description a également explosé, avec un pic à plus de 200 millions de vues4. Le Blackout Tuesday, une journée d'appel à l'action organisée le 2 juin, a été l'occasion pour des chaînes YouTube spécialisées dans différents domaines (médias d'information, sports professionnels, sociétés de divertissement et institutions culturelles) de se mobiliser. Elles ont ainsi partagé des vidéos d'une durée de 8 minutes 46, soit le temps pendant lequel George Floyd a été maintenu au sol par la police. Ces vidéos, qui affichaient un écran noir, étaient un symbole de protestation contre la brutalité policière.

S'allier, militer et agir contre le racisme

Aujourd'hui plus que jamais, les utilisateurs exigent des actions fortes contre le racisme systémique dans tous les aspects de la vie, que ce soit de la part des marques, et des législateurs et politiques, dans le milieu du sport ou dans le monde audiovisuel. Les utilisateurs sont conscients du propre rôle qu'ils ont à jouer pour faire évoluer les mentalités. Ils ont ainsi tendance à s'intéresser aux vidéos où des universitaires et des créateurs leur expliquent comment s'unir contre les discriminations raciales.

Il est clair que le combat pour la justice raciale incombe à chacun de nous, en tant qu'individus et entreprises. Nous avons tous un rôle à jouer pour écouter, apprendre, nous exprimer, lutter et agir efficacement. Malgré la distanciation physique, les vidéos nous permettent de rester en contact à l'échelle planétaire et d'œuvrer pour un monde meilleur.

Diversité. Équité. Inclusion. Justice.